Restaurants, état d’urgence… quelles perspectives pour la suite du déconfinement ?

Alors que l’état d’urgence sanitaire devrait prendre fin le 10 juillet, le gouvernement poursuit prudemment le déconfinement. En Île-de-France, les restaurants encore fermés pourraient rouvrir plus tôt que prévu.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / Jerome LABOUYRIE

Le gouvernement va poursuivre le déconfinement "avec beaucoup de prudence", affirme ce 10 juin sa porte-parole, Sibeth Ndiaye. "Même si l'épidémie est maîtrisée, nous savons que le virus circule toujours sur le territoire. Elle n'est pas encore vaincue et c'est pour cette raison que, avec beaucoup de prudence, de sérieux, nous avançons sur la voie du déconfinement" rappelle-t-elle.

A lire aussi : Le coronavirus, déjà présent en Chine à l’été 2019 ?

Quatre mois de "période transitoire"

Plus tôt dans la journée, au cours du Conseil des ministres, le Premier ministre Edouard Philippe a par ailleurs présenté le projet de loi organisant la fin de l'état d'urgence sanitaire au 10 juillet. Cet état avait été mis en place fin mars pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. "Il n'est pas justifié de proroger cet état d'urgence sanitaire" à la lumière de l'évolution de la situation sanitaire a expliqué Sibeth Ndiaye. Mais "nous n'avons pas souhaité qu'il n'y ait pas une sortie sèche mais plutôt en biseau pour une période transitoire de quatre mois", a-t-elle poursuivi.

Pendant cette période, qui s’étendra donc jusqu’au mois de novembre, le gouvernement pourra réglementer au besoin l'accès aux transports, limiter ou interdire certains rassemblements et fermer à nouveau certains établissements accueillant du public.      
"Ces dispositions n'autoriseraient en revanche pas le retour au confinement strict", tel que celui mis en place à partir du 17 mars afin de freiner l'épidémie, ont précisé les services du Premier ministre Edouard Philippe.

Une réouverture avancée des restaurants franciliens ?

La porte-parole du gouvernement a cependant précisé que deux conseils de défense "spécifiquement consacrés à la question sanitaire" se tiendraient vendredi 12 juin et la semaine prochaine. L’objectif : "voir ce qu'il est possible de faire évoluer dans la perspective du 22 juin", date fixée pour entrer dans une troisième phase du déconfinement.

D’ici là, les restaurants d'Ile-de-France, qui ne peuvent encore exploiter que leurs terrasses, pourraient rouvrir "un peu plus tôt que le 22 juin" si la situation sanitaire évolue favorablement, a affirmé le 9 juin le secrétaire d’État en charge du tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. "S'agissant des restaurants, il me semble que l'évolution des conditions sanitaires en Ile-de-France, le recul progressif du virus, devrait permettre, je l'espère, d'avancer de quelques jours la réouverture des restaurants dans leur ensemble", a-t-il déclaré lors d'un entretien à France24 et RFI.

Cette éventuelle rouverture "un peu plus tôt que le 22 juin", doit être décidée en accord avec le ministère de la Santé notamment, a rappelé le secrétaire d’État, soulignant que le gouvernement était "attentif à la situation des restaurateurs en Ile-de-France".
"Je continue à travailler avec les restaurateurs et un certain nombre de professionnels du tourisme qui sont encore entravés", voire fermés, comme dans "l'événementiel ou le secteur de la nuit, sur des modalités de réouverture", a-t-il précisé.