Premières vaccinations à l'EHPAD Mon Repos

Pour certains EHPAD, l’annonce de la mise sur le marché du vaccin Pfizer-BioNtech a été vécue comme une lueur d’espoir. C’est le cas de la résidence Mon Repos, à Sartrouville qui s’est portée volontaire pour démarrer la vaccination dès la semaine dernière. Nos équipes ont pu suivre étape par étape le déroulé de cette vaccination. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Madeleine Bonnet fait partie des résidents favorables à la vaccination. Pour elle, la question ne se pose pas, mais, avant de recevoir son injection, elle doit passer une consultation pré-vaccinale. 

"Il y a une réticence contre ce vaccin, on se demande pourquoi quand on pense qu’au mois d’août les gens pleuraient pour avoir un vaccin quand il y a un espoir il faut le saisir" explique-t-elle.

Calcul du bénéfice-risque

Toutes les personnes ne sont pourtant pas candidates à la vaccination et pour cela, le Dr Anne Laurent-Priou analyse le bénéfice risque pour chacun de ces résidents. 

"On vérifie qu’il va bien, qu’il a de bonnes constantes et puis on vérifie qu’il n’y a pas d’allergie, on vérifie s’il a déjà été vacciné et si les vaccinations se sont bien passées, on fait toujours la même chose, là c’est juste le contexte qui est particulier".

Recueil des consentements

Une fois les consentements recueillis, le nombre de doses précis est commandé. 24 heures plus tard, les premiers vaccins Pfizer-BioNtech arrivent. En attendant ce "cadeau de fin d'année", il aura fallu mettre les établissements sous cloche, en réduisant les liens affectifs entre les résidents et leurs proches.

Dans cet EPHAD, sur 36 résidents 14 ont été vaccinés contre le COVID 19.