L’impression 3D pour combler le manque de matériel médical

Il est difficile aujourd’hui de s’approvisionner en masques, visières et respirateurs, sur l'ensemble du territoire. Pour venir en aide aux soignants, une solution high-tech a fait ses preuves : l’impression 3D.  

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

A l’hôpital Cochin à Paris, une salle s’est transformée en parc d’imprimantes 3D. 60 machines tournent à plein régime pour équiper les soignants confrontés à une pénurie de matériel. "On peut produire ce qu’on veut, sous toutes les formes qu’on veut, et surtout en très peu de temps", confirme Jérémy Adam, le créateur de Bone3D.

Au même moment à Estaires, dans le Nord, des passionnés de la 3D font tourner leur imprimante dans leur garage pour fabriquer des visières, comme le fait chaque jour Sébastien Haas, bénévole de Visières solidaires. "J’ai commencé par faire une vingtaine de visières et puis on m’en a redemandé. Des infirmières, puis des médecins. J’imprime, j’imprime, j’imprime...au final j’imprime H24."

Une solidarité nécessaire pour mieux soigner 

Grâce à ces différents réseaux d’impression en 3D, plusieurs équipes médicales ont pu se fournir en matériel de protection. "Ca nous a permis de mettre une barrière pour se rapprocher beaucoup plus du patient et pour faire des soins avec moins d’appréhension. Il faut dire la vérité, au niveau contact humain, ça rend le soin de meilleure qualité", souligne le Dr Jamal Kabanni, pneumologue à l’hôpital de Montfermeil, en région parisienne.

Les soignants sont reconnaissants pour cet acte solidaire, qui les libère d’une angoisse : celle de manquer d’équipement. Certains "makers" réfléchissent déjà à produire de nouvelles pièces, en lien avec les équipes médicales et appellent les volontaires à soutenir leur initiative. 

Pour les soutenir rendez-vous sur :

https://visieres-solidaires.fr/ 

https://www.facebook.com/vincent.guilluy.9