Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Aleona

Covid : de plus en plus de jeunes contaminés sur le continent américain

Alors que le bilan du coronavirus s’alourdit aux États-Unis, les autorités appellent les jeunes à la prudence. Moins conscients des risques, ils sont de plus en plus nombreux à être contaminés et hospitalisés sur le continent américain.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Bientôt 100.000 cas de Covid-19 par jour aux États-Unis ? C’est ce que redoute Anthony Fauci, le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, si aucune nouvelle mesure pour endiguer la pandémie n’est prise. "Je ne serais pas surpris si nous atteignions 100.000 par jour si on ne renverse pas la tendance", a-t-il ainsi déclaré lors d'une audition au Sénat américain le 30 juin, avant d'ajouter : "Je suis très inquiet car cela pourrait bien empirer".

A lire aussi : Coronavirus : un demi-million de morts et dix millions de cas de Covid-19 dans le monde

"Nous n’avons pas le contrôle total"

Actuellement, les États-Unis comptent déjà 40.000 nouveaux cas quotidiens. Et avec 1.199 décès supplémentaires du nouveau coronavirus en 24 heures, le bilan journalier aux États-Unis est reparti à la hausse mardi soir, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Le nombre de décès quotidiens n'avait pas dépassé la barre des 1.000 depuis le 10 juin dernier. Cela porte le bilan américain de la pandémie à 127.322 morts, faisant des États-Unis le pays le plus endeuillé au monde en valeur absolue. "Il est évident que nous n'avons pas le contrôle total actuellement", a reconnu le docteur Anthony Fauci.

Selon une estimation publiée la semaine dernière par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), le pays pourrait ainsi atteindre entre 130.000 et 150.000 morts d'ici le 18 juillet.

Les Américains priés de porter un masque

Quatre États américains du Sud et de l’Ouest du pays (Californie, Arizona, Texas, Floride) représentent aujourd'hui la moitié des nouveaux cas et face à cette flambée, ces régions ont dû faire une pause dans le processus de déconfinement.

Le docteur Fauci et trois autres médecins des grands organismes de santé américains auditionnés au Sénat ont appelé les Américains, notamment les jeunes, à porter un masque, à respecter la distanciation physique et à éviter les foules afin d’endiguer la pandémie.

Des gestes barrières trop peu respectés notamment en Californie et en Floride où les plages et les fêtes nocturnes constituent des terrains propices à la propagation du SARS-Cov-2. Résultat, en Floride, l'âge moyen des personnes infectées est de 33 ans, contre 65 il y a deux mois.

Un appel aux jeunes qui se sentent "invulnérables"

C’est aussi ce qu’a déploré le docteur Fauci en dénonçant le "tout ou rien" pratiqué par nombre d'Américains : soit complètement confinés, soit "dans les bars, sans masques, sans éviter les foules, sans pratiquer la distanciation physique". "Nous avons tous un rôle à jouer", a-t-il insisté en regrettant que les jeunes se sentent "invulnérables". "Une personne contaminée peut ne pas avoir de symptômes, mais elle peut contaminer quelqu'un d'autre", dit-il, comme une grand-mère ou un enfant atteint de leucémie.

Le directeur des CDC, Robert Redfield, a de son côté lancé un appel aux "millennials" (nés après 1980) et à la génération Z, la suivante. "Je demande à ceux qui écoutent de passer le message", a-t-il dit.

En Colombie, les 20-39 ans sont les plus touchés

Même problème plus au sud du continent américain, en Colombie, où le coronavirus envoie de plus en plus de jeunes en soins intensifs. La tranche d'âge de 20 à 39 ans compte en effet dans ce pays le plus de cas de Covid-19 : environ 45% d'un total de plus de 97.000, dont plus de 3.300 morts, selon les statistiques officielles.

Dans la capitale Bogota, 14% des 146 patients en soins intensifs ont entre 20 et 39 ans. Mais ce taux serait en réalité beaucoup plus élevé car les cas probables sont trois fois plus nombreux que les confirmés. Et bien que leur taux de mortalité soit faible (5%) par rapport aux personnes de 60 à 99 ans (près de 73%), de plus en plus de jeunes sont hospitalisés en unité de soins intensifs (USI).

La conséquence d’un confinement orienté vers les plus âgés

Le docteur John Parra, chef USI à l'hôpital public El Tunal, dans le sud de Bogota confirme voir de plus en plus de "gens d'âge productif" reliés à un respirateur depuis que le confinement de la population, décrété il y a 100 jours, est assoupli. "Il n'y a rien de sûr avec cette maladie et nous constatons que davantage de jeunes tombent malades parce que ce sont eux qui sortent le plus", souligne auprès de l’AFP ce médecin de 38 ans.

Médecins et experts colombiens dénoncent le message transmis aux jeunes au début de la pandémie, lorsque le gouvernement a décrété un très strict confinement des plus de 70 ans. "Les plus adultes sont restés chez eux, ont pris leurs précautions" raconte à l’AFP Fernanda Castañeda, 30 ans, cheffe des infirmières de l'USI d'El Tunal. "Et qu'ont fait les jeunes ? Ils sont sortis, se sont exposés davantage et maintenant on en voit les effets", déplore-t-elle.