CARTE - Covid : l’épidémie s’aggrave

Avec plus de 25 000 contaminations en 24 heures, l’épidémie de Covid redevient particulièrement inquiétante selon le président du conseil scientifique, qui n’exclut pas un troisième confinement.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
CARTE - Covid : l’épidémie s’aggrave

25 379 personnes ont été testées positives au Covid le 6 janvier. Entre les rassemblements de la fin d’année 2020 et le variant anglais du coronavirus dont 22 personnes ont été atteintes en France, le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy a fait part de ses inquiétudes lors d’une interview sur France 2 mercredi 6 janvier.

De fait, les indicateurs de l'épidémie demeurent très inquiétants, comme le montre notre carte :

 

En outre, « Il faut probablement être inquiet vis-à-vis du variant britannique », a affirmé le Pr Jean-François Delfraissy. Selon le professeur, la France se trouve dans la même situation que le Royaume-Uni lors de l’apparition du variant. « On ne l’évitera pas, mais il faut le retarder pour vacciner entretemps », a-t-il également expliqué.

A lire aussi : Covid : les hôpitaux déjà sous tension dans quinze départements

Un troisième confinement ?

D’après le Pr Delfraissy, l’épidémie est moins grave en France qu’au Royaume-Uni et en Allemagne. Mais cela pourrait ne pas durer : « On arrive à des chiffres qui sont préoccupants » en terme de contaminations, d’hospitalisations et de pourcentage de personnes âgées infectées.

Alors un troisième confinement pourrait être envisagé. « Au milieu de la semaine prochaine, ce sera peut-être le moment de discuter de mesures plus lourdes pour éviter une extension de l’épidémie », a déclaré le président. Toutefois, les vaccins devraient permettre de retrouver une situation normale « en septembre ».

Ce 7 janvier, le Premier ministre et le ministre de la Santé Olivier Véran tiennent à 18h une conférence de presse. Ils défendront la stratégie vaccinale du gouvernement et présenteront les mesures du gouvernement pour la suite de l’épidémie, notamment en ce qui concerne le couvre-feu et l’ouverture des lieux fermés recevant du public.