MICI : que penser du vedolizumab ?

Qu'en est-il du vedolizumab ? Présente-t-il moins d'effets secondaires que les autres anti-TNF pour les femmes ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Xavier Treton, gastro-entérologue :

"Le vedolizumab est un traitement récent donc pour l'instant, il n'est autorisé au remboursement que lorsqu'on est passé par les étapes des corticoïdes, des immunosuppresseurs et avec un échec ou une intolérance à un anti-TNF… C'est de cette manière qu'il est remboursé en France par les autorités de santé. Ce n'est pas la même chose dans tous les pays d'Europe. Ensuite, il est théoriquement pourvoyeur de moins d'effets secondaires puisqu'il a une action ciblée sur l'intestin. Il faut savoir que les muqueuses nasales et bronchiques peuvent aussi être affectées par ce traitement donc on voit une augmentation des bronchites et des sinusites mais cela paraît avec les premières études un peu moins à risque de complications et d'effets secondaires autres.

 "Il a fallu attendre dix ou quinze ans d'utilisation pour avoir le catalogue des effets secondaires des anti-TNF. Il peut y avoir heureusement rarement, des effets paradoxaux, c'est-à-dire que des lésions cutanées induites par les anti-TNF. Il y a des patients qui développent du psoriasis sous anti-TNF. Encore une fois, cela concerne une minorité de patients mais il peut y avoir un sur-risque d'infections qui dépend aussi de l'âge et de l'association ou pas avec un immunosuppresseur standard. Mais ce sont essentiellement des effets secondaires cutanés que l'on observe au quotidien."