Les cigarettes anti-incendies sont-elles plus nocives pour la santé ?

Les cigarettes anti-incendies sont-elles plus nocives pour la santé ?

A partir d'aujourd'hui, 17 novembre 2011, les fumeurs de l’Union européenne se voient proposer des cigarettes qui s’éteignent d'elles-mêmes. Une victoire dans la lutte contre les incendies, mais qu’en est-il de la santé des fumeurs ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les paquets restent les mêmes et aucune notice d’information ne distingue ces nouvelles cigarettes des anciennes générations, pourtant elles sont désormais conformes aux normes européennes de sécurité-incendie.

Pour prévenir les accidents, ces cigarettes font désormais l'objet d'un procédé de fabrication novateur. Grâce à un anneau de papier plus épais inséré à deux ou trois endroits du cylindre de base, la cigarette s’éteint d’elle même quand elle n’est plus utilisée.

Chaque année, la cigarette est responsable de plus de 30 000 incendies, faisant un millier de victimes dans l’Union européenne. "Cette nouvelle règle pourrait protéger des centaines de citoyens contre le risque d’incendie", assure John Dalli, commissaire européen à la santé.

Pourtant, depuis son entrée sur le marché, on entend que cette nouvelle cigarette serait plus dangereuse pour la santé des fumeurs, les incitant à tirer plus sur le filtre. "Mensonge de cigarettier !", affirme le Pr. Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme. "Ces cigarettes ne sont pas plus dangereuses que les précédentes et elles sont bien moins dangereuses que les cigarettes roulées (sans filtre)", précise-t-il.

Précisons que ces mesures de sécurité sont déjà en vigueur aux Etats Unis, au Canada, en Australie et en Finlande depuis avril 2010. Dans ce pays le nombre de victimes d’incendie causés par la cigarette a déjà reculé de 43 %.

Pour en savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Et aussi :