Jeunes et alcool : la bouteille neutre peut-elle être une solution ?

La bouteille neutre aurait-elle un impact ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Michel Reynaud, psychiatre addictologue :

"Pour la prévention sociétale des pouvoirs publics, on a montré dans le monde entier que les mesures les plus efficaces sont le prix et la restriction de la publicité et de l'accès. Il n'y a aucun doute sur ce point. Le prix se heurte à des résistances à la fois des consommateurs et des producteurs, en particulier les viticulteurs. Et la bouteille neutre évoquée par Nicolas Sarkozy comme le paquet de cigarette neutre, c'est dommage. Avec le tabac, on n'a pas beaucoup de doutes sur le niveau de dangerosité. Pour l'alcool et le vin, c'est plus compliqué parce que c'est culturel, c'est plaisir. Et la bouteille neutre enlèverait quelque chose de ce plaisir.

"Et en même temps, la puissance du marketing est telle que les industriels savent inciter à consommer. Et maintenant avec les réseaux sociaux, avec la façon qu'on a d'être traqué sur Internet dans ses consommations, ils peuvent vous proposer tout ce que vous voulez de la façon la plus attirante possible. Personnellement quand on évoque la bouteille neutre, je trouve ça triste. J'ai du mal à imaginer que l'on puisse aller vers la bouteille neutre. Et en même temps je suis parfaitement conscient de la puissance d'incitation à la consommation du marketing. C'est la raison pour laquelle la loi Evin a été bousillée (sic). L'idée c'est de faire du marketing et que les publicitaires puissent se laisser aller à leur imagination débordante. Et on peut leur faire confiance."