Cinq cas de variant indien détectés en France

Le variant indien a été identifié chez cinq personnes en France : deux dans le Lot-et-Garonne, une à Bordeaux et deux dans les Bouches-du-Rhône. Il s’agit des premiers cas détectés en France métropolitaine.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / oasisamuel

Le variant indien est désormais présent en France métropolitaine. Au moins cinq cas de covid dus au variant B.1.617 ont été détectés : trois en Nouvelle-Aquitaine (deux dans le Lot-et-Garonne et un à Bordeaux), et deux dans les Bouches-du-Rhône.

A lire aussi : Cinq choses à savoir sur le variant indien

"Propagation maîtrisée"

Les trois patients identifiés en Nouvelle-Aquitaine "vont bien", aucun ne souffre de "forme grave, tout le monde est à la maison avec peu ou pas de symptômes" et la "propagation est maîtrisée", a rassuré l'Agence Régionale de Santé (ARS).

Ces trois cas concernent des personnes qui s'étaient rendues en Inde. Dans le Lot-et-Garonne, il s’agit d’une femme qui a voyagé en mars en Inde, symptomatique et testée positive le 9 avril, et de son mari. Le couple est à l’isolement.

A Bordeaux, le cas concerne également un homme qui revenait d'un voyage en Inde pour raison professionnelle.

Deux cas dans les Bouches-du-Rhône

Le 29 avril au soir, le ministère de la Santé avait précisé que deux cas avaient été également détectés dans les Bouches-du-Rhône.

Ils concernent "deux personnes arrivant d'Inde, sans lien l'une avec l'autre", "mises en quarantaine immédiatement après leur arrivée" et "testés positives au tout début de leur quarantaine respectivement le 19 et le 27 avril", a précisé le ministère.

D’autres suspicions en cours d’investigation

Il s’agit des premiers cas détectés en France métropolitaine mais deux cas avaient déjà été confirmés en Guadeloupe.

"A ce jour, plusieurs autres suspicions d'infection par le variant B.1.617 ont été signalées en France chez des personnes ayant séjourné en Inde. Des investigations renforcées par les ARS et le séquençage des prélèvements (...) sont en cours", a précisé le ministère de la santé.

Un variant présent dans 17 pays

Ce variant est soupçonné d'être plus contagieux que les souches précédentes du coronavirus. Il pourrait avoir joué un rôle dans la flambée épidémique qui dévaste actuellement l’Inde.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé mardi que ce variant du virus avait été identifié dans 17 pays, dont plusieurs en Europe.

En France, la souche responsable de l'écrasante majorité des contaminations est actuellement le variant britannique (82,7%). Les variants dits sud-africain et brésilien représentent à eux deux 5% des cas, selon les dernières données de Santé publique France.