Non, une opération à coeur ouvert n'a pas eu lieu sur un quai de métro

Non, une opération à coeur ouvert n'a pas eu lieu sur un quai de métro

Une fausse information médicale circule dans les médias : un homme aurait reçu une opération à cœur ouvert dans le métro parisien, tant sa situation était urgente. Il ne s'agit pas du tout de cela.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Le 23 août au matin, à la station de métro parisienne Duroc, un passager s'est effondré, victime d'un infarctus. Les pompiers sont rapidement arrivés, rejoints par une équipe du Samu. Les médecins du Samu ont constaté l'urgence médicale et ont pris en charge le malade sur place. Mais contrairement à ce qui a été écrit, l’homme n’a pas été opéré "à cœur ouvert" sur le quai de métro.

Circulation extracorporelle et ré-oxygénation du sang

"Cette technique est une assistance à la circulation. La circulation sanguine est dérivée au niveau de la veine fémorale. Le sang est ensuite réoxygéné hors du corps grâce à une machine, avant de regagner l’artère fémorale", continue l’urgentiste. Les organes continuent alors d’être nourris en oxygène alors que le cœur ne peut plus faire son travail de pompe. L'ECMO accroît la survie avec un état neurologique favorable.

Pourquoi alors, une telle confusion ? "Un champ a dû être installé autour du patient et des soignants pour isoler la scène du regard des badauds, et il y a sûrement eu du sang visible. C'est une technique qui est utilisée en assistance circulatoire pendant les opérations de chirurgie cardiaque", précise-t-il. Il y a donc eu maldonne à la station Duroc.