Canal lombaire étroit : quelle évolution ?

J'ai 63 ans et suis concernée par ce problème depuis un an. Quelle est la progression de cette pathologie ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Charles Court, chirurgien orthopédiste :

"Concernant l'évolution, on sait qu'à peu près 60% des personnes ont un canal lombaire étroit à partir de 50 ans et 80% des personnes au delà de 80 ans. Le canal lombaire étroit est extrêmement fréquent. Mais tous les canaux lombaires étroits ne donnent pas des symptômes. On estime qu'à peu près 20% des canaux lombaires étroits vont donner une symptomatologie donc l'évolution est différente selon les personnes.

"Certains vont tolérer leur canal étroit de façon assez bonne, ils vont pouvoir garder une autonomie satisfaisante au quotidien. D'autres vont au contraire soit être douloureux, soit entraîner une claudication radiculaire, c'est-à-dire qu'on est obligé de s'arrêter lorsque l'on marche en raison de douleurs ou en raison d'une impression que les jambes lâchent ou qu'elles deviennent molles, on a du mal à les faire avancer... L'influx nerveux commande mal les muscles. On est alors obligé de s'arrêter, en général on s'assied, on se penche un peu en avant, on voit souvent dans la rue des personnes se pencher en avant, cela permet d'agrandir un peu le canal lombaire et redonner un peu de conduction nerveuse vers les jambes et de repartir. Cela cède après un temps de repos.

"Quand on a des symptômes, cela évolue car le canal lombaire acquis rétréci est dû à l'arthrose. Et malheureusement aujourd'hui on ne sait pas traiter l'arthrose avec des médicaments pour la supprimer. On ne sait que traiter la douleur et donc le canal lombaire étroit va évoluer avec le temps plus ou moins rapidement et plus ou moins toléré suivant les personnes. Et le canal étroit peut être à un niveau mais il peut être aussi étendu sur toute la colonne lombaire."