Qui sème des graines, récolte des enfants… par centaines

Qui sème des graines, récolte des enfants… par centaines

C’est ce qui est arrivé à un donneur de sperme, qui s’est découvert une dynastie forte de 150 enfants à travers les Etats-Unis...

Setti Dali
Rédigé le

Tout a commencé il y a 7 ans. Cynthia Daily a deux enfants issus d'un don de sperme, quand un jour elle a eu envie de savoir s'ils avaient d'autres frères et sœurs. Aux Etats-Unis, c'est simple comme bonjour. Il suffit d'aller sur le site intitulé "Le registre des frères et sœurs nés de donneurs", puis d'entrer le numéro du donneur que la banque de sperme peut communiquer aux couples qui le désirent. Voilà comment Cynthia est passée d'une fratrie de deux enfants au statut de famille... très très nombreuse.

Un tel scénario ne pourrait avoir lieu en France. C'est ce que nous rappelle Rachel Levy, gynécologue et praticienne au Cecos (Centre d'étude et de conservation des œufs et du sperme humains) à l'hôpital Jean-Verdier à Bondy (93). D'une part parce qu'en France, le don est gratuit. D'autre part, parce que le don reste anonyme : après un long débat, le Sénat a décidé de maintenir l'anonymat pour les donneurs de gamètes dans le cadre du projet de loi sur la bioéthique (loi n° 2011-814 du 7 juillet 2011 parue au JO n° 0157 du 8 juillet 2011).

Le donneur américain a certainement donné son sperme au moins à cinq reprises. Il faut savoir qu'avec un éjaculat, il est possible de donner naissance jusqu'à 30 enfants. Ce scénario est inenvisageable en France où le nombre de naissances par donneur est de 10 maximum. Au-delà, tous les éjaculats du donneur sont détruits. Le principe : éviter au maximum les risques de consanguinité.

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Dans les médias :

Et aussi :

  • FIV-France
    Liste des centres de don du sperme en France : Cecos (Centre d'étude et de conservation des oeufs et du sperme humain) et centres privés.

  • The Donor Sibling Registry
    Le registre des frères et sœurs nés de donneurs.