Des tests de grossesse désormais en vente dans les supermarchés

La loi sur la consommation autorisant la vente de tests de grossesse et d'ovulation en grandes surfaces, et non plus seulement en pharmacie, est officiellement entrée en vigueur mardi 18 mars 2014, après sa publication au Journal officiel.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Des tests de grossesse désormais en vente dans les supermarchés

Les tests de grossesse prennent désormais place dans les rayons hygiène et beauté des supermarchés. La nouvelle loi a été publiée, ce mardi 18 mars 2014, au Journal officiel, après avoir été validée par le Conseil constitutionnel.

"E.Leclerc proposera enfin un test de grossesse parmi les moins chers du marché, au prix exceptionnel de 1 euro, dans ses magasins comme dans ses parapharmacies. Inutile de préciser que ces tests présenteront toutes les garanties de fiabilité", annonce M. Leclerc sur son blog. Le patron du réseau de distribution indépendant s'est par ailleurs réjoui que le gouvernement soit allé plus loin que ses propositions en "autorisant la vente en grande surface". "Grâce à cette offre, l'enseigne démontre concrètement qu'il est possible de faire baisser très significativement les prix des produits de santé et par là même d'en améliorer leur accès", a-t-il conclu.

La vente libre de tests de grossesse a suscité une forte opposition de la part des pharmaciens. L'Académie nationale de pharmacie a estimé, le 24 février 2014, qu'il s'agissait d'un "mauvais service rendu aux femmes".

L'information sur l'emballage et la notice ne saurait remplacer un accompagnement personnalisé, "surtout quand il s'agit de très jeunes femmes en désarroi ou de femmes en situation précaire", soulignait l'académie dans un communiqué.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, avait estimé sur son blog en septembre 2013 que la vente de tests de grossesse hors pharmacies serait "une avancée" pour la santé publique, dont on pouvait "attendre légitimement une baisse des prix et un accès plus aisé".

VOIR AUSSI