Édouard Philippe, déjà atteint de vitiligo, annonce souffrir d'alopécie

L’ancien Premier ministre s’est confié sur ses deux maladies auto-immunes. Alors que ses sourcils sont tombés, il a annoncé être atteint d’alopécie en plus du vitiligo qui a fait blanchir sa barbe ces dernières années.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le , mis à jour le
Alopécie : quand les sourcils tombent aussi
Alopécie : quand les sourcils tombent aussi  —  Le Mag de la Santé - France 5


On savait déjà qu’Édouard Philippe souffrait de vitiligo, une maladie de la peau qui se caractérise par l'apparition de zones dépigmentées sur le corps. Depuis plus de deux ans, sa barbe a ainsi progressivement blanchi. L’absence de mélanine est à l’origine de cette maladie.

Mais les dernières photos de l’ancien Premier ministre et actuel maire du Havre ont laissé voir un nouveau changement physique : il n’a presque plus de sourcils. Cette fois, c'est une alopécie qui est en cause. Cette maladie auto-immune entraîne la chute totale ou partielle des cheveux et poils, sans repousse. En France, plus de 60 000 personnes seraient concernées par l’alopécie.    

À lire aussi : Un médicament anti-Covid autorisé pour traiter l’alopécie aux États-Unis

L'alopécie "ni douloureuse, ni dangereuse"

Édouard Philippe s’est exprimé au sujet de sa maladie dans un entretien accordé au Parisien, publié ce dimanche 9 octobre. "Très récemment, mes sourcils sont tombés. Je me suis longtemps demandé à quoi servait un sourcil. Eh bien, cela sert à se faire remarquer quand ça tombe ! C’est visible, cela peut arriver à tout âge. Il y a des gens pour qui c’est plus visible encore que pour moi d’ailleurs ! Mais ce n’est ni douloureux, ni dangereux, ni contagieux", rassure le politique.

Concernant son vitiligo, Édouard Philippe explique qu’il en est "toujours atteint", mais que sa progression est "assez limitée". Enfin, il tient à rassurer sur son état de santé physique et moral. "Je suis en pleine forme, je fais de la boxe deux fois par semaine. Et, croyez-moi, je me sens bien dans ma peau !" conclut-il. 

Pauline, atteinte d'alopécie  —  Le Mag de la Santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !