1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho

La "parentalité positive" pour mieux communiquer avec ses enfants

En finir avec les vieilles méthodes d'éducation, c'est la tendance du moment. Cela s'appelle la "parentalité positive". À travers des ateliers, des jeux de rôle ou encore des groupes de parole, des parents tentent de trouver des alternatives aux cris, aux larmes et surtout à la punition.

Rédigé le

La "parentalité positive" pour mieux communiquer avec ses enfants

L'éducation positive est une approche qui encourage les parents à être plus à l'écoute de leur enfant. "Un parent qui se met à hurler, un parent qui se met à punir, un parent qui se met à frapper, à mettre des fessées… est un parent démuni, qui n'a pas autre chose à ce moment-là", explique Edna Guccia, formatrice en discipline positive, pour qui la démarche "apporte des alternatives."

Fermeté, bienveillance et encouragements sont les trois mots d'ordre enseignés aux parents qui veulent en finir avec les vieilles méthodes éducatives. "L'un des principes de la discipline positive, c'est que l'erreur est une opportunité d'apprentissage", précise Bénédicte Péribère, psychologue clinicienne et formatrice en discipline positive. "On n'essaie absolument pas d'être parfait. C'est tellement cool et serein de ne plus se dire qu'on sera un parent parfait et de ne plus être dans cette idée qu'il faut tout faire à la perfection, qu'il faut bien élever ses enfants, qu'ils aient un beau métier… Quand finalement, on lâche ce côté parfait, on devient serein."

Ni permissive, ni punitive, la discipline positive s'inscrit comme une nouvelle alternative qui rassemble une nouvelle génération de parents à la recherche d'une éducation différente.

Sponsorisé par Ligatus