5G : pas de nouveaux risques

En l'état actuel des connaissances, l'Agence nationale de sécurité sanitaire considère que le déploiement de la 5G ne présente pas de risques supplémentaires.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

La 5G, dernière génération de téléphonie mobile, est-elle dangereuse pour la santé ? A priori, non, selon un rapport rendu public ce mardi 20 avril par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

"En termes de risques, le travail mené par nos experts aujourd'hui les conduit à conclure qu'il n'existe pas dans la bande 3,5GHz, celle qui est actuellement en cours d'expérimentation en France, de risques différents de ceux de l'exposition actuelle", explique Matthieu Schuler, directeur de l’évaluation des risques à l’Anses.

En attente de nouvelles études

Ce sont les effets biologiques qui ont été observés : "Les seuls éléments avérés que l'on a aujourd'hui sont des échauffements de tissu, mais qu'on ne rencontre pas dans les usages courants", ajoute-t-il. Le déploiement passé des réseaux 2G, 3G et 4G a donné des éléments de contexte aux experts de l'Anses. 

"Nos experts aujourd'hui recommandent la production d'études", notamment sur les fréquences de la bande 26GHz, la nouveauté de la 5G. Dans les simulations, les effets de cette fréquence restent très faibles, mais ils devront être vérifiés lors de son déploiement.