Une vipère tue son propriétaire pendant un spectacle

En pleine représentation, un herpétologue meurt d'un arrêt cardiaque après avoir été mordu à plusieurs reprises par sa vipère à Faugères, dans l'Hérault. Si pour cet homme la morsure a été fatale, dans la plupart des cas, une prise en charge médicale rapide permet d'éviter les complications. Rappel de ce qu'il faut faire et ne pas faire en cas de morsure de serpent.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Une vipère tue son propriétaire pendant un spectacle

Passionné de reptiles, Dieter Zor était en tournée dans les villages de l'Hérault. Cet herpétologue, âgé de 53 ans, manipulait sa vipère dans le cadre d'un spectacle dont l'objectif était d'apprendre au public à surmonter la peur des serpents. Suite à plusieurs morsures de l'animal, le quinquagénaire succombe à un arrêt cardiaque. Les secours n'ont pas pu empêcher l'arrêt cardiaque, malgré un traitement à l'héparine, qui vise à empêcher la formation de caillots.

Selon le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu à Paris, l'homme a pu manifester une réaction allergique au venin de la vipère qui s'est transformé en choc anaphylactique, c'est-à-dire une réaction exacerbée à un allergisant. Ou encore, plus probable dans le cas présent, la forte quantité de venin dans le sang a provoqué l'arrêt cardiaque.

Que se passe-t-il en cas de morsure ?

Vomissements, troubles de la tension, oedèmes pulmonaires provoquant parfois des insuffisances rénales, peuvent se manifester après une morsure de serpent, selon David Boels, médecin au centre anti-poison du CHU d'Angers. Une morsure de serpent n'est donc jamais à prendre à la légère et mieux vaut intervenir rapidement.

Toutefois, Xavier Bonnet, chercheur au CNRS, préconise aussi de ne pas céder à la panique car "on a tout le temps d'aller à l'hôpital où l'on vous administrera un sérum, très efficace, le seul remède en cas de morsure". Il ajoute qu'il faut éviter de prendre le volant car le venin peut provoquer des malaises.

Les conseils du Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu à Paris, en cas de morsure accidentelle :

Ce qu'il ne faut pas faire :

  • inciser la peau (risque d'infection) ;
  • sucer les plaies ;
  • mettre un garrot ;
  • il faut aussi éviter l'aspirine comme antidouleurs car il favorise les hémorragies.

Ce qu'il faut faire :

  • allonger le sujet et le rassurer ;
  • désinfecter la plaie ;
  • enlever bagues, bracelets ou chaussures avant l'apparition d'un œdème ;
  • application de glace autour de la plaie ;
  • immobiliser la jambe ou le bras pour ralentir la diffusion du venin dans la circulation générale.

En cas de morsure, il est impératif de se rendre le plus rapidement possible à l'hôpital ou dans le centre antipoison le plus proche du lieu où vous vous trouvez. Le traitement antivenin ne peut s'appliquer qu'en milieu hospitalier et nécessite un suivi médical. Un fois traité, si l'injection du sérum est effectuée dans les trois heures suivant la morsure, le patient est libéré dès le lendemain de sa prise en charge.

Surtout, mieux vaut prévenir que guérir, en portant des chaussures fermées et des pantalons longs ou des bottes. Et ne pas mettre les mains n'importe où sans protection (tas de feuilles ou de paille, pierre, rocher... refuges préférés des vipères).

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :