Une nouvelle mutuelle créée par des médecins ou pour les médecins ?

Une nouvelle mutuelle créée par des médecins ou pour les médecins ?

La première mutuelle, créée par des médecins, a été lancée le 6 octobre 2014. La Médecine Libre (LML) propose des forfaits de remboursements attractifs, mais pas forcément accessibles à toutes les bourses...

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La Médecine Libre (LML) : un nom militant pour une nouvelle mutuelle privée conçue uniquement par des médecins. La complémentaire santé, imaginée en 2012, à l'initiative du collectif "Les médecins ne sont pas des pigeons", est accessible aux assurés depuis le 6 octobre 2014. Son objectif ? Proposer un système de soins "gagnant gagnant pour le soignant comme pour le patient", explique Renaud Pellet, directeur de développement de la société. Et ce grâce à la prise en charge des dépassements d'honoraires et des remboursements de tous les frais de soins. A la clé : rémunérer les praticiens à leur juste valeur et promouvoir la qualité tout en luttant contre la médecine "low-cost".

Le responsable de la société de courtage assure pouvoir répondre à ces demandes en réduisant les frais de gestion de sa mutuelle. De 22% en moyenne pour les autres complémentaires santé, La Médecine Libre (LML) entend les faire baisser à 15%. "Nous avons par exemple décidé de ne faire aucune publicité, pour économiser cet argent, et le réinjecter dans la santé et la prévention de nos assurés", promet Renaud Pellet.

Une complémentaire à deux vitesses

Deux types de contrat se dégagent et laissent finalement entrevoir une mutuelle à deux vitesses. D'un coté : un forfait à une vingtaine d'euros par mois, qui propose des remboursements de base : médicaments à vignettes, prise en charge du ticket modérateur,... De l'autre, le forfait royal : 120 euros pour un prise en charge quasiment intégrale : remboursement jusqu'à 400% du tarif de la sécurité sociale pour une consultation chez un spécialiste, aucun avancement de frais lors des consultations... Et le soignant est, quant à lui, payé immédiatement, grâce à la création d'une simili carte de crédit (la carte avance paiement).

Des offres alléchantes, qui ne s'adressent pas à tous les portefeuilles : 1.440 euros par an pour y souscrire. "On met en avant la qualité des soins qui a un coût. Nous pensons que 23 euros ce n'est pas suffisant pour avoir une consultation de qualité", se défend le porte parole de la société.

"L'innovation de cette société de courtage sert d'abord les professionnels de santé avant de rendre service au patient", estime ainsi Mathieu Escot, de l'UFC-Que Choisir. Car, La Médecine Libre (LML) incite les praticiens à fixer eux-mêmes leurs tarifs : "on pense que c'est au professionnel d'estimer combien coûte sa prestation. Les bases de remboursement de la sécu n'ont pas évolué depuis des années, alors que les médecins prennent de plus en plus de temps avec des tâches administratives. Cela ampute le temps de soin et donc la consultation doit être facturée plus chère", revendique Renaud Pellet.

En remboursant des dépassements d'honoraires élevés, la mutuelle pourrait par contre inciter les professionnels de santé à augmenter leurs tarifs de façon déraisonnée. "La question des dépassements d'honoraires est anecdotique. On compte sur la responsabilité des médecins pour ne pas abuser", conclut le porte parole. En un an, la mutuelle espère réunir près de 10.000 assurés.

VOIR AUSSI :