Un stimulateur nerveux contre la prise de poids

Un implant pour traiter l'obésité, qui agit sur des nerfs contrôlant l'appétit, a été autorisé à la commercialisation le 14 janvier par la Food and Drug Administration (FDA, autorité de régulation des dispositifs médicaux et des médicaments aux Etats-Unis).

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Un stimulateur nerveux contre la prise de poids : l'implant Maestro Rechargeable System (crédits :  EnteroMedics)
Un stimulateur nerveux contre la prise de poids : l'implant Maestro Rechargeable System (crédits : EnteroMedics)
En jaune, le nerf vague. (DR)
En jaune, le nerf vague. (DR)

En se remplissant, notre estomac prend du volume. Les fibres nerveuses qui courent à sa surface sont stimulées, et transmettent des signaux à l'encéphale, le renseignant sur la quantité d'aliments ingérés. La stimulation de la partie supérieure de l'estomac engendre le sentiment de satiété.

Pour être rassasié plus rapidement, certains médecins proposent la pose d'un anneau gastrique, qui va modifier la forme et le volume de l'organe. Il y a une dizaine d'années, des biologistes nord-américains ont suggéré de stimuler directement le nerf vague, en transmettant le long de ce canal des signaux de satiété vers le cerveau.

Après plusieurs essais chez l'animal, puis deux petits essais chez l'homme, la firme étasunienne EnteroMedics vient d'obtenir l'autorisation de mise sur le marché d'un tel implant.

L'appareil, baptisé "Maestro Rechargeable System", est réservé aux patients âgés de 18 ans et plus, qui ne sont pas parvenus à perdre de poids avec des régimes, dont l'indice de masse corporelle est compris entre 35 à 45, et touchés par au moins une pathologie liée à leur excès de poids, comme par exemple le diabète de type 2.

Cet implant se compose d'une pile rechargeable et d'électrodes implantées dans l'abdomen. Un système de contrôle externe au corps permet au porteur de l'implant de recharger la batterie et aux médecins de le régler pour qu'il produise des effets thérapeutiques optimaux, avec des effets secondaires minimaux.

Les résultats des essais cliniques subventionnés par EnteroMedics, publiés en 2013 dans la revue Journal of Obesity, n'ont pas mis en évidence d'effets secondaires durant la première année d'implantation de l'appareil. Les performances obtenues sont, au regard des données présentées, analogues à celles liées à la pose d'un anneau gastrique.

Le nerf vague (synonyme de nerf pneumogastrique et de nerf cardio-pneumo-entérique) est l'un des douze nerfs crâniens. Très long, il se ramifie au contact de nombreux organes. Il est, de fait, le support de signaux très variés, jouant un rôle clef dans la régulation de la fréquence cardiaque ou du contrôle moteur du larynx. En cas de stress, l'excitation du nerf vague peut entraîner un ralentissement du cœur, avec pour conséquence une baisse de tension. C'est le malaise vagal.

Une autre des fonctions du nerf vague est d'avertir le cerveau du niveau de remplissage de l'estomac. Lorsque la partie supérieure de l'organe se dilate, les fibres nerveuses stimulées transmettent un signal électrique vers le centre de la satiété.