Tremblement essentiel : pourquoi n'y a-t-il pas de médicament spécifique ?

Pourquoi n'a-t-on pas encore un médicament spécifique alors qu'on connaît la zone d'origine des tremblements ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr David Grabli, neurologue :

"On connaît les classes de molécules qui peuvent aider à diminuer les tremblements en stabilisant l'activité des cellules cérébrales qui génèrent le tremblement. Toute la difficulté, c'est que ces cibles thérapeutiques ne sont pas des cibles spécifiques du tremblement essentiel. Ce sont des cibles qui concernent aussi d'autres systèmes. Du coup, les molécules que l'on fabrique sont des molécules qui vont avoir une efficacité sur le tremblement certes, mais également tous les effets indésirables liés à l'action sur ces cibles, c'est-à-dire la sédation, la fatigue...

"Le tremblement essentiel n'est pas lié à une mort prématurée des cellules de Purkinje. On sait qu'elles sont anormales, qu'elles ont des aspects anormaux lorsque l'on regarde le cerveau de personnes qui ont eu un tremblement essentiel qui sont décédées et qui ont été autopsiées… Mais pour autant, ces cellules ne meurent pas dans le tremblement essentiel, les remplacer avec des cellules souches qui auraient été différenciées vers des cellules de Purkinje n'est pas une solution thérapeutique. On est plutôt dans une maladie qui est une maladie du fonctionnement cérébral. L'idée est donc finalement de moduler l'activité du système nerveux de manière à diminuer la sévérité du tremblement."

En savoir plus sur le tremblement essentiel

Dossier :

Questions/réponses :