Pradaxa® : l'ANSM appelle les patients à ne pas arrêter leur traitement

Pradaxa® : l'ANSM appelle les patients à ne pas arrêter leur traitement

L'agence du médicament ANSM, visée par un plainte après le décès de quatre personnes prenant l'anticoagulant Pradaxa®, a vivement recommandé aux patients suivant ce type de traitement de ne pas l'interrompre et de consulter leur médecin en cas de doute.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les familles de quatre personnes âgées françaises décédées, qui prenaient l'anticoagulant de nouvelle génération Pradaxa®, ont décidé de porter plainte contre le laboratoire allemand Boehringer Ingelheim qui le commercialise, et contre l'ANSM, auquel il est notamment reproché d'avoir méconnu les principes de précaution et de prévention, a annoncé leur avocat, mercredi 9 octobre 2013.

"L'ANSM compatit bien entendu avec la douleur des familles, mais ne tient pas à commenter leur décision de porter plainte. Il appartiendra à la justice de décider" a déclaré à l'AFP le Dr Lotfi Boudali, responsable des produits cardiovasculaires à l'agence sanitaire.

En revanche, si "l'agence sanitaire n'est pas en mesure de se prononcer sur chaque cas des décès évoqués dans cette plainte", elle "rappelle l'importance des traitements anticoagulants et demande à tous les patients de ne pas interrompre leur traitement et en cas de doute de consulter leur médecin".

"L'ANSM assume avec la Commission Européenne, qui délivre l'autorisation de mise sur le marché des médicaments, un rapport bénéfice/risque favorable avec tous les anticoagulants, y compris avec les nouveaux anticoagulants oraux (dits "NACO"), dont fait partie le Pradaxa, sous réserve d'un bon usage adapté à chaque patient", ajoute-t-on à l'ANSM.

Ces médicaments visent à réduire les risques d'accident vasculaire cérébral (AVC) ainsi que d'autres accidents liés à la formation de caillots comme lors d'interventions chirurgicales orthopédiques (pose de prothèse de genoux et de hanche).

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :