Meurtre d'Agnès : les psychiatres sont-ils responsables ?

Après le choc, place à la polémique autour de la récidive, après le viol suivi de meurtre de la jeune Agnès à Chambon-sur-Lignon. Son meurtrier présumé, en cours de procédure pour un premier viol commis en 2010, avait été jugé réinsérable et était soumis à un suivi.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

- Interview du Dr Gérard Dubret, responsable du pôle Psychiatrie à l'hôpital de Pontoise et expert judiciaire, invité dans "Le Magazine de la santé" sur France 5, le 22 novembre 2011 -