Reportage diffusé le 3 juillet 2013
Reportage diffusé le 3 juillet 2013

Lourdes annonce sa 69e guérison miraculeuse

L'évêque de Pavie a officiellement reconnu comme "miracle", la guérison d'une de ses paroissiennes, Danila Castelli. Les graves crises d'hypertension dont elle souffrait ont disparu depuis sa prière dans un bassin du sanctuaire de Lourdes en mai 1989.  

Géraldine Zamansky
Rédigé le

"Pour moi, ce pèlerinage est un miracle magnifique", raconte Danila Castelli dans son témoignage sur le site des sanctuaires de Lourdes. "La Vierge Marie m'a apporté (..) la joie d'un corps guéri (…) après des années très difficiles, très douloureuses", poursuit-elle. Cette Italienne souffrait depuis huit ans de graves crises d'hypertension que le corps médical essayait de traiter sans résultat malgré plusieurs interventions chirurgicales lourdes théoriquement curatives.

"Un extraordinaire bien-être"

Dans une des baignoires en marbre du sanctuaire contenant de l'eau de Lourdes, elle a demandé trois grâces à la Vierge : "la guérison du corps, la capacité de pardonner aux médecins qui l'avaient pratiquement conduite à la fin de vie et le don de quelque chose qui aurait pu calmer son mari, qui était en colère contre le monde entier", raconte le Dr Alessandro de Franciscis, président du Bureau des constatations médicales de Lourdes. "Et dès sa sortie de l'eau, elle a ressenti un extraordinaire bien-être"…

Plusieurs interventions chirurgicales sans résultats

C'était le 4 mai 1989, et depuis, Danila Castelli n'a plus jamais souffert de ces crises d'hypertension d'abord attribuées à une masse fibreuse au niveau de l'utérus et d'un des ovaires… qui ont donc été retirés... Puis à une anomalie du pancréas dont un autre chirurgien a également retiré une partie importante. Et enfin à un phéochromocytome, une tumeur entraînant la production de catécholamines, qu'une scintigraphie avait mis au jour entre le rectum, le vagin et la vessie… Mais l'intervention douloureuse alors subie n'a pas eu plus d'efficacité que les précédentes.

Une fois convaincue de sa guérison, Danila Castelli est venue la déclarer à Lourdes… et la procédure d'examen a été ouverte par le Bureau des constatations médicales dès le 1er octobre 2009. Ce n'est qu'au terme de cinq réunions, fin septembre 2010, qu'il a confirmé "la guérison de manière complète et durable du syndrome dont elle souffrait sans lien avec les interventions ou le traitement", explique le Dr de Franciscis, son président. Une conclusion entérinée par le Comité médical international de Lourdes en novembre 2011.

"Un événement prodigieux"

C'est enfin ce 20 juin 2013 que Mgr Giovanni Giudici, l'évêque de Pavie, a signé une déclaration officielle selon laquelle cette guérison est "un événement prodigieux, un miracle", poursuit le Dr de Franciscis qui n'a pas immédiatement transmis l'information à cause des inondations alors subies par la ville. "Nous accueillons cette nouvelle avec une grande joie mais aussi avec la certitude que nous avons tout fait pour trouver une explication". Car, conclut-il "notre mission n'est pas de bâtir des miracles. Lourdes a plutôt besoin de la vérité". Danila Castelli devient ainsi la 69e personne dont la guérison est reconnue miraculeuse par les autorités religieuses.