Le retour du froid va-t-il relancer la grippe ?

Le retour du froid va-t-il relancer la grippe ?

La semaine dernière, les premières terrasses des cafés se garnissaient de bras nus jusque dans le nord du pays, grâce au retour de la douceur et du soleil. Ce matin, lundi 11 mars 2013, le plan neige et verglas est réactivé dans huit départements, entre le Nord et l'Ouest de la France, jusqu'aux portes de Paris. Doit-on s'attendre à un baroud d'honneur de la grippe, particulièrement vivace cet hiver ?  

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Selon le réseau Sentinelles qui réunit des médecins généralistes chargés de surveiller la grippe, nous étions toujours en situation d'épidémie partout en France, la semaine du 25 février au 3 mars 2013, même si le virus poursuivait son recul, après un pic atteint mi-février. Il y a eu 349.000 nouveaux cas début mars, contre 800.000 recours à des médecins fin février et 1.100.000 appels ou visites mi-février. Il s'agit de signalements. Or, on estime que les deux tiers des patients atteints par la grippe ne consultent pas et se soignent à domicile. Ces chiffres pourraient donc être sous-estimés.

Les enfants sont toujours les plus touchés par la grippe, mais le nombre de jeunes malades est en chute, grâce certainement à la fermeture des écoles. Quand ils sont en vacances dans leur famille, les enfants ont en effet moins de chance de se contaminer les uns les autres.

Alors ? Les trois virus grippaux vont-ils reprendre du poil de la bête avec le retour de cette vague de froid ?

La deuxième épidémie la plus longue de l'histoire

"Le retour du froid pourrait certes repousser un peu la date de sortie de l'épidémie", note Christophe Arena, épidémiologiste au réseau Sentinelles. "Néanmoins, nous pouvons estimer que la plupart des personnes qui devaient contracter la grippe cette année l'ont déjà attrapée et que le nombre de signalement va continuer à décroître".

Mais attention, dans le Limousin, en région Rhône-Alpes et en Languedoc-Roussillon, la grippe est encore très vivace. Et elle pourrait sévir encore quelques semaines.

Quoi qu'il en soit, cette épidémie marquera l'histoire de la grippe en France en se classant en deuxième position pour sa longévité, juste derrière la pandémie qui avait touché le pays entre l'été 2009 et l'hiver 2010. 

Nous ne devrions pas sortir de l'épidémie avant la fin du mois de mars. Mais elle pourrait jouer cette année les prolongations, ce qui confirmerait le dicton... "en avril, te découvre pas d'un fil !"

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :