Limiter l'alcool au bureau
Limiter l'alcool au bureau

L'alcool au boulot, c'est fini ?

Ouvrir une bouteille au bureau pour l'anniversaire ou le départ d'un collègue en retraite, ou la signature d'un contrat... Ce rituel pourrait être de plus en plus rare avec l'application du décret du 1er juillet 2014. Il autorise en effet l'employeur à limiter ou interdire la consommation d'alcool lorsqu'elle peut "présenter un risque pour la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs".  

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les entreprises vont désormais pouvoir interdire la consommation de toute boisson alcoolisée sur le lieu de travail par le biais de leur règlement intérieur, selon un décret publié jeudi 3 juillet 2014, au Journal officiel.

"C'est une bonne mesure parce qu'elle va participer à regarder l'alcool autrement, et participer à ce mouvement que l'on aimerait beaucoup plus ample, qui est de débanaliser l'alcool et la consommation d'alcool, en particulier sur le lieu de travail", commente le Dr Philippe Batel, alcoologue.

Le code du Travail stipulait jusqu'à présent qu'"aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n'est autorisée sur le lieu de travail".

Ce nouveau décret ajoute un alinéa qui stipule que "lorsque la consommation de boissons alcoolisées" est "susceptible de porter atteinte à la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs", l'employeur peut prendre des mesures via "le règlement intérieur ou, à défaut, par note de service" pour les protéger. "Ces mesures, qui peuvent notamment prendre la forme d'une limitation voire d'une interdiction de cette consommation, doivent être proportionnées au but recherché", précise le texte.

Le ministère du Travail, à l'origine de ce décret, souligne que "l'alcool est la substance psychoactive la plus consommée" en France. Il rappelle que "le présent décret vise à donner aux employeurs les moyens d'assumer l'obligation de sécurité de résultat qui leur incombe en matière de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs, et de prévenir tout risque d'accident".

L'abus d'alcool est responsable de 49.000 morts par an en France, selon une étude de l'Institut Gustave-Roussy, soit de l'ordre de 134 morts par jour.

Les Français de plus de 15 ans consomment 27 grammes d'alcool pur par adulte et par jour, ce qui correspond à 2,7 verres d'une boisson alcoolisée servie dans un café. Et il suffit en moyenne de deux verres de vin pour dépasser le taux d'alcoolémie autorisé au volant de 0,5 grammes d'alcool par litre de sang.

VOIR AUSSI