Hommes et femmes sont-ils égaux face à la dépendance à l'alcool ?

L'installation de la dépendance à l'alcool se passe-t-elle de la même façon pour les hommes et les femmes ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Fatma Bouvet de la Maisonneuve, psychiatre addictologue :

"Non, l'installation de la dépendance à l'alcool ne se passe pas de la même façon pour les hommes et pour les femmes. Les femmes sont plus fragiles du fait de leur volume corporel et de leur volume hydrique. Certaines études disent que les femmes sont cinq fois plus fragiles, d'autres disent qu'elles sont huit fois plus fragiles.

"La question du tabou culturel et même médical fait que les femmes ne parlent pas tout de suite de leur maladie, elles ne se livrent pas, elles ne consultent pas tout de suite pour leur maladie et donc la maladie évolue entre dix à vingt ans avant la consultation. Les conséquences et les complications prennent alors le temps de s'installer pendant cette période.

"Les complications sont plus lourdes chez les femmes, elles sont certes médicales, somatiques, hépatiques, digestives, cardiovasculaires, nutritionnelles, endocriniennes… mais les complications sont aussi psychiques de l'ordre de la dépression et des troubles anxieux, elles sont aussi administratives, sociales et juridiques et on n'en parle jamais assez."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :