Furosémide : pas de somnifère dans les analyses de deux patients décédés

La crise sanitaire s'éloigne et l'hypothèse d'une fausse alerte se confirme dans l'affaire du Furosémide. Mardi 25 juin, le parquet de Toulon indiquait que les analyses toxicologiques du retraité de 78 ans décédé d'un œdème pulmonaire à Hyères (Var), ne révélaient pas la présence de somnifères. Aujourd'hui, le parquet de Marseille a annoncé que les analyses pratiquées sur le nonagénaire mort le 8 juin à Marseille prouvaient, là encore, l'absence de somnifères.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Furosémide : pas de somnifère dans les analyses de deux patients décédés

Le Furosémide est un médicament prescrit à des patients qui souffrent d'hypertension artérielle et d'œdèmes d'origine cardiaque. L'Agence du médicament avait décidé, le 10 juin 2013, le rappel de toutes les boîtes de Furosémide "par mesure de précaution".

L'alerte sur une possible erreur de conditionnement de boîtes de ce diurétique, suspectées de contenir du somnifère, se basait sur un seul signalement par un pharmacien de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Celui-ci avait constaté la présence d'un comprimé de somnifère (Zopiclone Teva), en l'extrayant d'une plaquette de Furosémide Teva, rapportée par une patiente se plaignant de somnolence.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :