Des chercheurs américains créent le plus petit moteur au monde

Dans un rapport, publié le 4 septembre 2011, dans la revue scientifique Nature Nanotechnology, une équipe de chercheurs américains a communiqué les résultats de la création du plus petit moteur moléculaire.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Environ un nanomètre, c’est la taille du moteur moléculaire mis au point  par une équipe de chercheurs américains de la Tufts University’s School of Arts and Sciences, dans le Massachusetts. Le moteur présente une avancée d’autant plus considérable qu’il fonctionne à l’électricité et non aux réactions chimiques.

L’équipe a également réussi à contrôler la trajectoire de la molécule en agissant sur sa température, ce qui peut également poser problème, puisque le moteur tourne plus rapidement lorsqu’il est exposé à des températures élevées. La trajectoire devient alors plus difficile à contrôler. "Une fois que nous aurons un meilleur aperçu des températures nécessaires pour faire fonctionner ces moteurs, nous pourrons les utiliser dans un but médical, notamment en ce qui concerne les problèmes de tuyaux étroits", affirme le professeur Charles Sykes, un des auteurs du rapport et professeur de chimie à la Tufts University.

En attendant, l'équipe compte présenter son moteur moléculaire au Livre des Records. Le précédent moteur détenteur du record mesurait 200 nanomètres. Une taille déjà impressionnante quand on sait que le diamètre d’un cheveu atteint les 60 000 nanomètres.

En savoir plus

Dans les médias :