Comment dépister et poser le diagnostic d'une hépatite virale ?

Comment dépister et poser le diagnostic d'une hépatite virale ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Patrick Marcellin, responsable du service d'hépatologie à l'hôpital Beaujon à Clichy et chercheur à l'INSERM :

"Un malade sur deux est porteur sain, dans ce cas une simple surveillance suffit. Un malade sur deux a une hépatite active avec risque d'évolution de la cicatrice fibreuse vers la cirrhose et le cancer. Et chez ces patients qui ont une hépatite active, un bilan est réalisé.

"Mais le paradoxe, c'est qu'en effet les patients, qu'ils soient porteurs sains ou qu'ils aient une hépatite active avec risque de cirrhose et de cancer, n'ont généralement pas de symptômes.

"Quand le foie est malade il faut réaliser une biopsie. Les prélèvements sont analysés. On regarde deux choses : le degré de l'inflammation et le degré de la fibrose. L'inflammation et le degré de fibrose vont nous donner une idée du risque de développement d'une cirrhose dans 5, 10, 15, 20 ans. Et on va bien sûr traiter les patients qui ont un risque d'évolution.

"Pour les patients porteurs sains avec un foie quasiment normal, qui ont pu être infectés il y a 20 ou 30 ans, car souvent les patients ont été infectés il y a très longtemps et dans la moitié des cas on ne sait pas comment ils ont été infectés par le virus, on va pouvoir décider du traitement anti-viral en fonction du résultat de la biopsie."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :