Arrêt maladie : la journée de carence pour les fonctionnaires, c'est fini !

En 2011, cette réforme du gouvernement Fillon avait fait beaucoup parler d'elle. Déduire de la paie des fonctionnaires la première journée d'arrêt maladie. Objectif affiché : lutter contre l'absentéisme et faire des économies. Après négociations, Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, a obtenu que le gouvernement revienne sur cette réforme.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Fin du jour de carence pour les fonctionnaires : entretien avec Cédric Luissiez, directeur de la communication de la FHF
Fin du jour de carence pour les fonctionnaires : entretien avec Cédric Luissiez, directeur de la communication de la FHF

"Injuste, inutile, inefficace et humiliante", voilà comment la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, motive sa décision, de proposer ce matin d'abroger la journée de carence des fonctionnaires en arrêt maladie.

Instaurée par le gouvernement Fillon en 2011, afin de redresser les finances de l'Assurance-maladie, cette journée de carence aurait un impact limité pour le gouvernement Ayrault. Il estime, qu'en 2012, elle n'a permis d'économiser que 60 millions d'euros pour l'Etat. Dans le privé, cette journée de carence est souvent prise en charge par l'employeur. La ministre préfère donc mettre l'accent sur  la chasse aux arrêts abusifs et répétitifs qui concernent tous les salariés.

Un avis que ne partage pas la Fédération Hospitalière de France (FHF) qui s'opposait au retrait de cette journée de carence. Selon elle, le non paiement de cette journée de carence aurait permis de faire baisser l'absentéisme autour de 3 à 7%, voire 20% dans certains hôpitaux. Et donc de faire économiser entre 65 et 80 millions d'euros en 2012.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

  • Service-public.fr
    Indemnités journalières en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle.