Anesthésie : des risques de paralysie ?

Je me suis réveillée de mon amygdalectomie sans pouvoir bouger, sous l'effet du curare. Peut-on éviter ce phénomène ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Francis Bonnet, anesthésiste-réanimateur :

"On parle de curarisation résiduelle. En principe quand on administre un curare comme pour les autres produits, on essaie d'en surveiller l'effet donc de monitorer la curarisation. Et en fin d'intervention, on a des antagonistes, des antidotes pour réverser les effets du curare. Nous avons un monitorage régulier au cours de l'intervention, nous avons un certain nombre de paramètres. On stimule par exemple des muscles au niveau de la main ou au niveau de l'œil. On regarde leurs contractions. Quand la contraction est abolie, cela signifie que le patient est curarisé. Et quand il récupère de sa contraction, on s'autorise à décurariser le patient de façon à ce que ce problème de paralysie survienne le moins souvent possible."

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :