Une psy pour les bébés prématurés

Réanimer "l'envie de vivre" des enfants nés prématurés. Voici en quoi consiste le travail de la psychanalyste Catherine Vanier à l'hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, en région parisienne. Dans son livre, "Naître prématuré", elle retrace plus de vingt années d'accompagnement auprès des bébés, des parents et des médecins, dans le service de néonatologie.

Rédigé le , mis à jour le

Reportage de Cécile Guéry Riquier, Alexandre Delaval et Lionel Simon (1/05/2013)

La psychanalyste, Catherine Vanier, raconte dans son livre, l'écoute singulière qu'elle porte à ces "bébés funambules" arrivés dans la vie trop tôt. Ils pèsent à peine 700 grammes et vivent dans une couveuse reliés à des respirateurs et une foule d'écrans de contrôle.

Au milieu de cette technologie ultra performante, indispensable à leur survie, Catherine Vanier aide les prématurés avec ses mots et sa présence à "exister". "Il est important que le bébé ne soit pas laissé seul à sa machine car il s'identifie à ce qui l'entoure. Les bébés n'ont pas besoin que d'oxygène, ils ont besoin qu'on leur parle", explique-t-elle.

Mais assumer sa maternité lorsque son enfant vient aussi brutalement au monde est une épreuve difficile pour ces mamans. "Quand un bébé oscille entre la vie et la mort, on a du mal parfois à être une mère, à s'en occuper", constate la psychanalyste. Car face à ce douloureux événement, les sentiments de ces mères s'entremêlent à l'égard de leur nourrisson. Entre l'amour qu'elles éprouvent pour leur enfant et la peur de le voir mourir, ces femmes aux histoires personnelles délicates préfèrent rompre la filiation. Pour éviter cette rupture, Catherine Vanier aide ces femmes à ne pas briser le lien avec leur enfant.

Cette souffrance ressentie par les mères n'est pas toujours comprise par le corps médical. C'est en cela que la psychanalyste accompagne aussi les médecins, les puéricultrices et les aides-soignantes à entretenir un contact plus humain pour mieux aider les patients.

Catherine Vanier collabore avec l'équipe médicale. Son idée est de "travailler avec les médecins et non pas contre eux". Sans prétention, l'analyste a pour vocation de faire sortir le médecin de sa haute sphère technologique pour l'inciter à entreprendre une approche plus humaine de l'enfant qui naît prématurément et de sa famille. Elle accorde, ainsi, une écoute particulière aux difficultés médicales et affectives rencontrées par le médecin afin de mieux les surmonter. Ce travail entre les équipes médicales a pour but d'instaurer un lien de confiance.

Catherine Vanier joue ainsi un rôle de passerelle entre les bébés, les parents et les médecins.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Lire le livre :

  • Naître prématuré
    "Le bébé, son médecin et son psychanalyste"
    Catherine Vanier
    Ed. Bayard Jeunesse, février 2013

Sponsorisé par Ligatus