Un patch contre le rhume des foins ?

Une équipe de l'université de Zurich vient de mettre au point un patch qui diminuerait de 70 % les symptômes du rhume des foins.

Rédigé le , mis à jour le

Un patch contre le rhume des foins ?
Un patch contre le rhume des foins ?

En Occident, une personne sur trois est allergique aux pollens. Démangeaisons, éternuements et inflammations sont les symptômes de ce qu'on appelle communément le rhume des foins. Il s'agit d'une réponse excessive du système immunitaire à un élément inoffensif : le pollen des graminées en fleur. Aujourd'hui, le seul traitement efficace est la désensibilisation, une méthode longue qui s'étend sur plusieurs années. Seul 5 % des personnes concernées suivent donc un tel traitement.

Le rhume des foins... Les allergiques connaissent bien !

Mais l'équipe de l'hôpital de Zurich, dirigée par Gabiela Senti, travaille à une autre possibilité thérapeutique : un patch qui dépose sur la peau les allergènes de six pollens. Un premier essai clinique, lancé par le Fonds national suisse (FNS), confirme la sécurité et l'effet de ce patch. Au total, 132 personnes atteintes de rhume des foins l'ont appliqué sur l'avant-bras, une fois par semaine pendant deux mois, avant la saison des pollens.

Les symptômes des patients ont diminué l'année suivante, jusqu'à 70 % avec la dose la plus élevée. Même la dose la plus faible a allégé d'environ 30 % les cas de "nez qui coulent et d'yeux qui pleurent", ont rapporté les chercheurs dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Pour le Dr Nhân Pham Thi, allergologue à l'hôpital Necker-Enfants malades à Paris, le patch est une réponse thérapeutique très intéressante pour le patient, parce qu'il est moins contraignant que les traitements actuels.

"Il est toujours intéressant d'élargir la palette des outils à notre disposition. Nous avions déjà les ganglions, les muqueuses avec les traitements sublinguaux et maintenant le patch avec la peau. L'avenir des traitements des allergies passera probablement par la combinaison, le couplage des traitements pour qu'ils soient les plus appropriés possible".

Pour le moment les scientifiques helvétiques travaillent au perfectionnement de leur dispositif, notamment pour en améliorer l'efficacité. Ce patch pourrait bien débarquer à l'avenir dans nos pharmacies et concerner une plus grande part de la population allergique. Mais il faut encore patienter trois à quatre ans avant d'avoir le recul nécessaire à sa commercialisation.

Source : "Epicutaneous allergen-specific immunotherapy ameliorates grass pollen-induced rhinoconjunctivitis: A double-blind, placebo-controlled dose escalation study", J Allergy Clin Immunol. 2012 Jan;129(1):128-35. Epub 2011 Oct.13.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :