Trop d'épisiotomies en France ?

En France, le taux d'épisiotomies est de 30% lors d'un accouchement : une moyenne beaucoup plus importante que dans d'autres pays. Cette technique consiste à élargir les parois du vagin pour faciliter la sortie du bébé durant l'accouchement. Mais cet acte n'est pas toujours justifié et reste encore trop souvent mal vécu. 

Rédigé le

Trop d'épisiotomies en France ?

En France, l'accouchement s'est médicalisé à partir du 18ème siècle et l'épisiotomie a constitué un progrès pour faciliter les naissances. Jusque dans les années 1990, l'acte était même devenu systématique. Mais depuis 30 ans, des études prouvent que l'épisiotomie ne serait pas si bénéfique. 

Aujourd'hui, peu d'indications justifient encore cet acte. En moyenne, une femme donnant naissance à son premier enfant sur deux subit une épisiotomie. Mais les habitudes ont la dent dure et ce taux varie énormément d'un établissement à l'autre.

En Grande-Bretagne, le taux d'épisiotomies est tombé à 13%, en Suède, à 6%. La France reste donc très en retard avec un taux moyen de 30%. 

VOIR AUSSI :