Téléthon 2014 : Garou, un parrain qui donne de la voix

La 28e édition du Téléthon se déroulera les 5 et 6 décembre 2014, sur France Télévisions et partout en France. Garou est le parrain de cette 28e édition. Il était l'invité du Magazine de la santé le 19 novembre 2014.

Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec Garou, chanteur et parrain du Téléthon 2014

France Télévisions lance aujourd'hui à partir de 18h45 son 28e Téléthon : 30 heures de diffusion sur les chaînes publiques, pour collecter des dons destinés à la recherche médicale sur les maladies rares, en pleine effervescence.

Parrainée par Garou, cette nouvelle édition du Téléthon, qui s'achèvera samedi minuit, sera également numérique, avec notamment un vaste panneau permettant de suivre les messages de soutien sur Internet.

Les dons, déductibles des impôts à 66%, pourront être effectués par téléphone (36 37) ou sur le site Don.telethon.fr, mais aussi via Twitter, un nouveau dispositif.

En 2013, le Téléthon, parrainé par Patrick Bruel, avait permis à l'Association Française contre les Myopathies (AFM-Téléthon) de collecter au final plus de 89 millions d'euros, contre 88 millions en 2012, mais 94 millions en 2011.

Explosion des essais thérapeutiques

Les dons soutiendront 300 programmes de recherche. L'association soutient aussi cette année trente-et-un essais thérapeutiques en cours ou en développement sur une vingtaine de maladies rares du sang, des muscles, du cerveau, du foie et de la vue.

Parmi les récents résultats encourageants, des chercheurs ont réussi à redonner de la force musculaire à des chiens atteints de la myopathie de Duchenne, maladie rare d'origine génétique.

Mais la recherche a un coût : un lot de traitement de thérapie génique coûte jusqu'à 500.000 euros. Pour une maladie du système immunitaire et du sang, comme le syndrome de Wiskott-Aldrich, il a fallu par exemple plus de 3 millions d'euros pour produire 6 lots de médicaments pour traiter quinze patients.

Mais pour aller plus avant, jusqu'à l'autorisation de mise sur le marché, il faudra encore au Généthon, le laboratoire de l'AFM-Téléthon, 4,5 millions supplémentaires.

Depuis le premier Téléthon, l'AFM-Téléthon a investi plus d'un milliard d'euros dans la recherche contre les maladies rares.

Ce marathon caritatif télévisuel avait été créé en France en 1987 sous l'impulsion de deux pères d'enfants malades, Bernard Barataud et Pierre Birambeau. Ils avaient convaincu Antenne 2 d'adapter en France ce concept qui existe aux Etats-Unis depuis 1966.