Prise de poids et pilule : la fin d’un mythe

Prise de poids, maux de tête, douleurs mammaires, etc. La pilule a mauvaise réputation auprès des femmes. Pourtant de récentes études prouvent que tous ces effets secondaires ne sont que des mythes.

Rédigé le , mis à jour le

Prise de poids et pilule : la fin d’un mythe
Prise de poids et pilule : la fin d’un mythe

Parmi les effets secondaires dus à la prise de la pilule, celui qui inquiète le plus les femmes reste la prise de poids. Une nouvelle étude, publiée dans l’US National Library of Medecine montre que l’augmentation pondérale n’a aucun lien avec la prise d’une pilule contenant des œstrogènes et des progestatifs. Durant 12 mois, des femmes sous pilule contraceptive ne contenant que des hormones progestatives ont pris moins de 2kg. Un prise de poids similaire à celles qui utilisaient des œstrogènes, ou un autre moyen de contraception.

Le docteur David Grimes de l’University of North Carolina dans un article du journal Contraception, explique que ce mythe a été "alimenté par la rumeur, les ragots et des recherches de mauvaise qualité." Une autre étude, publiée en 2010, montre que la prise de la pilule permettrait de prendre moins de poids que d’autres moyens de contraception, tels que des injections à base de médroxyprogestérone, par exemple. A la différence des pilules, ce mode de contraception à longue durée d'action est généralement utilisée par les femmes qui ne peuvent pas utiliser les oestrogènes. La prise de poids se révèle être, dans ce cas, deux fois plus importante.

Pourtant, les notices des pilules mettent souvent en garde, et annonce la prise de poids comme un effet secondaire indésirable. Pour comprendre ces notices, il faut connaître le cadre dans lequel elles sont réalisées. La plupart du temps, les chercheurs demandes aux volontaires d’inscrire tous les symptômes qu’ils remarquent pendant l’essai. Les plus courants sont ensuite inscris sur la notice, sans preuves qu’ils soient directement liés à la prise du médicament. Sachant qu’un adulte prend environ 500 grammes par an, la prise de poids était donc couramment constatée par les femmes se prêtant à l’expérience.

Et la prise de poids n’est pas le seul mythe qui a été détruit par les tests des chercheurs. Trois études menées sur 1 200 femmes dont la moitié sous placebo ont permis de prouver que les maux de têtes, les douleurs mammaires, les vomissements, la réduction de l’acné et des douleurs menstruelles sont sans rapport avec la prise de la pilule.

Enfin le docteur Grimes rappelle que la pilule est le meilleur moyen de contraception (une efficacité proche de 99 %), afin d’éviter une grossesse, et donc une prise de poids de "de 12 à 14 kilos, quasiment à tous les coups."

Source : Slate, US National Library of Medecine

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Sur le web :

 

 

Sponsorisé par Ligatus