NFS, chimie, iono... le jargon des Urgences

Quand on pense aux Urgences, on pense souvent à la série TV, "Urgences", qui a rendu cette spécialité si populaire ! Et en particulier avec son célèbre "NFS, chimie, iono". Alors de quoi s'agit-il ? Les explications avec le Dr Gérald Kierzek, urgentiste.

Rédigé le

Chronique du Dr Gérald Kierzek, urgentiste, du 19 février 2013
  • Gérald, que signifie l'expression "NFS, chimie, iono" aux Urgences ?

Dr Gérald Kierzek : "Tout d'abord, il faut rappeler que les Urgences en France ne sont pas identiques aux Urgences aux USA. La différence essentielle vient de l'existence du SAMU. Un blessé grave (par balle, accident de voiture,…) ne doit pas arriver avec une ambulance aux Urgences. Il est donc rarissime que des ambulances "jettent" des patients et que les soignants arrivent en courant en poussant des brancards pour leur prélever des tubes de sang en catastrophe. Ces patients les plus graves sont médicalisés avant l'hôpital par une équipe de réanimation : diagnostic, bilan et prise en charge pour atterrir directement au bon endroit, c'est-à-dire en réanimation ou au bloc.

"NFS, chimie, iono est un peu inexact sur le plan médical (mauvaise traduction ou doublage). Il s'agit d'abord d'une prise de sang. NFS existe bel et bien puisqu'il s'agit de "Numération Formule Sanguine". On parle aussi d'hémogramme ou d'examen hématologique complet, c'est-à-dire l'analyse quantitative (numération) et qualitative (formule) des éléments figurés du sang : globules rouges, globules blancs et plaquettes.

"Chimie et iono… c'est un peu la même chose puisque le ionogramme sanguin est la chimie du sang. Le ionogramme est un examen de laboratoire de biologie médicale qui analyse la concentration en électrolytes comme le sodium, le potassium..."

  • Quels sont les examens biologiques réalisés systématiquement aux Urgences ? Tous les patients ont-ils droit à une prise de sang ?

Dr Gérald Kierzek : "Le bilan systématique comme on entend souvent dire, n'existe pas. Il faut à tout prix réduire la prescription des examens qui ne servent à rien. Ne réclamez donc pas des prises de sang ni aux Urgences, ni chez votre médecin traitant. La prescription d'un examen doit correspondre à une question que le médecin se pose et dont il veut une réponse.

"Faire des analyses de sang uniquement quand elles sont nécessaires, présente deux avantages : réduire les coûts et réduire l'attente aux Urgences car un examen prend du temps (prélèvement, acheminement, analyse, rendu du résultat…)."

  • Qu'est-ce que le dosage de la troponine ?

Dr Gérald Kierzek : "La troponine est une enzyme/protéine que l'on dose et qui augmente quand on a un infarctus du myocarde. Le muscle souffre et libère dans le sang cette enzyme. Elle est donc prescrite largement aux Urgences pour vérifier que votre coeur va bien et si la troponine est "négative", pas de risque.

"La particularité est qu'elle ne s'élève qu'au bout de 4 à 6 heures. Donc si vous avez mal à la poitrine (la classique douleur thoracique) et que vous êtes aux Urgences (il faut appeler le 15 si vous avez mal), on fera un premier dosage mais il faudra le répéter 6 heures après le début de la douleur.

"L'attente n'est donc pas liée ni aux Urgences saturées, ni au laboratoire qui traîne mais au corps humain. Vous en êtes donc quitte pour 6 heures d'attente pour avoir un cycle complet de troponine et que l'on puisse vous libérer ensuite ! "NFS, iono, tropo" serait donc la bonne formule aux Urgences !"

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus