Leucémies de l'adulte : l'autogreffe de moelle osseuse ?

Quelles sont les indications de l'autogreffe de moelle ?

Rédigé le , mis à jour le

Leucémies de l'adulte : l'autogreffe de moelle osseuse ?

Les réponses avec le Pr. Véronique Leblond, hématologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris) :

"L'autogreffe est très peu réalisée pour les leucémies. Pour une autogreffe, le donneur et le receveur sont les mêmes. Par définition il est compatible. Ce sont des pratiques que l'on fait très peu dans les leucémies parce que par définition, la maladie est la cellule souche. La cellule souche est malade. Et si on la prend dans la moelle ou dans le sang, on risque de réinjecter la maladie.

"Dans les cas de leucémies aiguës et chroniques, on pratique très rarement l'autogreffe. En revanche, on fait des allogreffes. Cependant l'autogreffe reste d'actualité pour des maladies où la moelle est peu ou pas souvent atteinte, comme les lymphomes qui sont des maladies plutôt ganglionnaires. Pour ces maladies, l'autogreffe occupe encore une grande place."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Y a-t-il des causes héréditaires ou génétiques à une leucémie ? Si oui, que faire de façon préventive ou curative : thérapie génique ?
    J'ai 36 ans et j'ai eu une leucémie lymphoblastique à l'âge de 6 ans. Y a-t-il un risque de récidive après tant de temps ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Le don du sang de cordon ombilical pourrait-il remplacer le don de greffe de moelle, ou cela n'a rien à voir ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Les leucémies de l'adulte sont-elles moins graves que celles de l'enfant ?
    Les leucémies sont-elles en augmentation ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Véronique Leblond, hématologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris)

Sponsorisé par Ligatus