Les médicaments en vente sur Internet

La vente de médicaments reste le monopole des pharmacies en France. À partir de ce vendredi 12 juillet 2013, les consommateurs pourront désormais acheter leurs médicaments sans ordonnance sur Internet. En parallèle, l'Autorité de la concurrence étudie la possibilité d'autoriser la vente des produits non remboursés hors des pharmacies pour faire baisser les prix. 

Rédigé le , mis à jour le

Reportage de Stéphanie Rathscheck, Dominique Tchimbakala et Hervé Droguet.

Une migraine, une digestion difficile... plus besoin d'aller à la pharmacie. Dès vendredi, les Français pourront désormais commander leurs médicaments sans ordonnance directement sur Internet. Mais attention, les sites autorisés doivent être le prolongement virtuel d'une officine, qui elle, est bien réelle stipule le texte de l'arrêté, paru au Journal Officiel le 23 juin 2013, qui encadre cette nouvelle modalité de vente. L'Ordre des pharmaciens et le ministère de la Santé tiendront à jour la liste des sites de pharmacies autorisés.

Les médicaments doivent être présentés "de façon objective, claire et non trompeuse". Seules mentions autorisées : le nom commercial, la ou les indications thérapeutiques, la forme (sachets, comprimés, gélules, etc.), le nombre d'unités et le prix. Les notices (précautions, doses) en ligne doivent pouvoir être imprimées, sur ces sites qui doivent rester indépendants de l'industrie pharmaceutique (ni lien, ni subvention). Le pharmacien "assure personnellement la délivrance" et la préparation des commandes "ne peut se faire qu'au sein de l'officine dans un espace adapté à cet effet".

Faire baisser les prix

L'Autorité de la concurrence voudrait aller plus loin en offrant la possibilité à d'autres commerces que les pharmacies de vendre des médicaments non remboursés comme les supermarchés. 

Le but : faire jouer la concurrence pour diminuer les prix. En Italie, où la vente hors pharmacie est pratiquée, les médicaments sont en moyenne 25% moins chers selon l'autorité.

Mais pour les pharmaciens, il ne suffit pas de vendre un médicament, tout un accompagnement est nécessaire et indispensable pour permettre la bonne prescription. 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :