Le ''service médical rendu'' bientôt inscrit sur les boîtes de médicaments

"Importante", "modérée", "faible" ou "insuffisante" : l'efficacité des médicaments pourrait désormais s'afficher sur les emballages. Le projet, révélé le 14 septembre 2013 par nos confrères du journal Le Parisien, prévoit d'apposer l'étiquetage du "service médical rendu" représenté par un code couleur, sur les boîtes de médicament. Selon un nouveau document que Le Quotidien du médecin s'est procuré, le gouvernement souhaite profiter de la suppression de la vignette pharmaceutique prévue pour l'été 2014 pour instituer ce changement.

Rédigé le , mis à jour le

Vidéo : ''Médicaments : leur efficacité affichée ?'', reportage du 16 septembre 2013.

Sur les emballages, des vignettes indiquent aujourd'hui le taux de remboursement du médicament :

  • Vignettes blanches à 65%
  • Vignettes bleues à 30%
  • Vignettes oranges à 15%

Le remboursement se calcule en fonction du taux d'efficacité du médicament : une décision prise par la Haute Autorité de Santé. En France, près de 9.000 médicaments sont remboursés par la Sécurité sociale. Par souci d'économie, l'Etat a engagé une politique de déremboursement de certains traitements jugés inutiles.

Ces vignettes sont amenées à disparaître. Dans un souci de transparence, le gouvernement souhaite en revanche instituer l'obligation de faire figurer sur les boîtes de médicaments le niveau de "Service médical rendu" (SMR). Selon le ministère de la Santé, il s'agit de "renforcer l'accès du patient à des données fiables, scientifiques et indépendantes".

Selon deux textes que Le Quotidien du médecin s'est procuré, un pictogramme représenté sous la forme d'un cercle devra être apposé sur chaque boîte de médicament.

Chaque niveau de service médical rendu (SMR) sera associé à une couleur :

  • Noire pour un niveau insuffisant
  • Rouge pour un niveau faible
  • Bleu pour un niveau modéré
  • Vert pour un niveau important

D'après la revue médicale, le patient retrouvera ces éléments ainsi que l'adresse Internet de la base de données publique des médicaments, inscrits en toutes lettres, sur la notice.

Ces textes sont en concertation jusqu'au 14 mars  2014 avec le ministère de la Santé, les laboratoires et les pharmaciens.

VOIR AUSSI :