L'espérance de vie des égoutiers prend l'eau

Une espérance de vie inférieure à 17 ans par rapport à celle de la population générale et de 7 ans plus courte que celle des ouvriers, c'est le dur constat établi dans une étude de l'Inserm sur le métier d'égoutier. Hier, mardi 29 mai 2012, ils étaient plusieurs centaines à manifester dans les rues de Paris pour crier leurs inquiétudes.

Rédigé le

L'espérance de vie des égoutiers prend l'eau

- Un reportage de Gaëlle Pialot et Rudy Bancquart -

La revendication principale de ces travailleurs de l'ombre porte sur le retour de l'âge de la retraite à 50 ans, élevé à 52 depuis la réforme de 2010. Car dans les méandres des canalisations, les conditions de travail, souvent insalubres, sont rudes et les égoutiers peinent à faire reconnaître le lien entre les pathologies dont ils souffrent et leurs conditions de travail.

La CGT relève que, depuis les années 60, les réseaux d'assainissement se sont développés. Outre les "matières fécales", ils contiennent aussi de multiples agents polluants, dont des substances "radioactives, produits chimiques, hydrocarbures...", souligne le syndicat, évoquant la présence de "gaz toxiques et mortels générés par ces produits".

Pour en savoir plus