L'équation de l'obésité dès la naissance

Evaluer le risque d'obésité chez un nouveau-né grâce à un simple calcul est désormais possible. Le Pr Philippe Froguel vient de publier sa méthode dans la revue scientifique américaine PLoS One. Ce calcul est disponible sur Internet.

Rédigé le

L'équation de l'obésité dès la naissance

C'est une véritable boule de cristal accessible sur Internet pour tous ceux qui veulent savoir si leur bébé court des risques de devenir obèse. L'obésité est devenue une question de santé publique en France comme dans beaucoup de pays. Près d'un enfant sur six est considéré comme obèse.

Pas de prise de sang, juste quelques clics

Une découverte qui peut faire peur car elle risque de culpabiliser les parents qui obtiendraient des résultats inquiétants. Néanmoins, l'équation mathématique n'est pas un gadget, elle repose sur des considérations médico-sociales très sérieuses.

L'étude a porté sur 7 000 enfants finlandais, italiens et américains, de la naissance jusqu'à l'adolescence. Les chercheurs ont créé une équation permettant d'évaluer le risque d'obésité ultérieure des nouveaux-nés. Ils ont tenu compte des caractéristiques culturelles selon les pays.

Peut-elle alors convenir à des bébés nés en France ? Le Pr Froguel reconnaît que la méthode ne peut pas être fiable à 100% mais il insiste : "Ce n'est pas un gadget. C'est un acte militant pour dire aux pouvoirs publics, à la population et aux médecins, qu'il y a des nourissons qui deviendront peut-être obèses. J'estime qu'il n'y a pas aujourd'hui de véritable campagne de prévention à part les voeux pieux sur les publicités pour les confiseries. Depuis ce matin, nous constatons déjà que de nombreux particuliers se connectent sur le lien qui propose l'équation."

Mieux cibler les familles à risque

Le principe est simple. Il suffit d'apporter des données liées à la santé, comme le poids du bébé à la naissance, de la mère pendant la grossesse, le tabagisme éventuel des parents et des données sociétales comme la profession des parents. Le logiciel mis en ligne à cette adresse fait le reste : http://files-good.ibl.fr/childhood-obesity/

Cette méthode très simple pourrait permettre de mieux cibler les 25% de familles à risque qui représentent 80% des futurs enfants obèses. Des familles qui sont apparemment imperméables aux campagnes de prévention de l'obésité diffusées dans les médias ou par les médecins.

En Europe, l'obésité touche entre 10% et 25% des enfants. En France, 12% des enfants de 5 ans sont en surpoids, dont 3,1% sont obèses.

L'obésité de l'enfant, qui débute souvent avant 5 ans, semble être déclenchée par la croissance extrême des premiers mois de vie. Une fois installée, elle est difficile à combattre. D'où l'intérêt d'intervenir tôt en éduquant les parents des nourrissons, notamment pour éviter la suralimentation et les erreurs nutritionnelles.

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus