Un programme gratuit pour prévenir l'obésité infantile

Depuis 2018, la mission expérimentale "Retrouve ton cap", entièrement prise en charge par la Sécurité sociale, aide les enfants de 2 à 8 ans en surpoids à retrouver un équilibre alimentaire.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Un programme pour prévenir l'obésité infantile
Un programme pour prévenir l'obésité infantile  —  Le Magazine de la Santé

Tenir en équilibre, toucher ses pieds ou monter des escaliers à un rythme soutenu... Pour un enfant en surpoids, certains gestes du quotidien peuvent se transformer en véritables défis sportifs.

Martin est un jeune élève de CE1. Il a pris 7 kg depuis l’année dernière. Le jeune garçon participe à la mission expérimentale "Retrouve ton cap", un programme qui aide les enfants de 2 à 8 ans en surpoids à retrouver un équilibre alimentaire. Avec l’aide de Cyril, kinésithérapeute, Martin va petit à petit retrouver une activité physique.

34 % des enfants de 2 à 7 ans en surpoids

"C’est vrai que les enfants, les adolescents même, sont de moins en moins actifs par rapport à ce que j’ai pu connaître au début de ma carrière. Faire du sport, ça fatigue, ça use, ça fait transpirer, ça fait même mal parfois, physiquement, il faudrait que les enfants puissent retrouver le goût de l’effort", explique Cyril Carpentier, kinésithérapeute.

Comme 34 % des enfants de 2 à 7 ans, Martin est en surpoids. Sur les conseils de son pédiatre, il a donc intégré la mission "Retrouve ton cap" en novembre dernier. Cet après-midi, il a rendez-vous avec Amandine, sa diététicienne. 

Après avoir travaillé sur les grignotages et les quantités de sucre, le programme du jour consiste à se pencher sur les légumes.

Reprendre de nouvelles habitudes

À 7 ans, il n'est pas question de perdre du poids. Le but de ce programme est d'aider les enfants à ne plus en prendre.

"Il n'y a rien d’interdit, le chocolat n’est pas interdit. C’est juste une question de quantité, d’équilibre. Plus on le fait jeune, plus on a de bonnes habitudes alimentaires et plus derrière, sur le long terme, on prévient l’obésité, le surpoids, mais aussi toutes les autres maladies que ce soit le diabète, le cholestérol...", commente Amandine Musseau.

Les efforts de Martin payent déjà. En 5 mois, son IMC (indice de masse corporelle) a baissé d’un point. En plus du sport et d’un suivi nutritionnel, un bilan psychologique peut être proposé aux enfants. 

Actuellement à l’essai dans quatres départements, la mission "Retrouve ton cap" devrait être étendue au niveau national d’ici la fin de l’année.