L'e-cigarette bientôt bannie des lieux publics ?

Le prochain projet de loi du ministère de la Santé pourrait interdire "l'utilisation de la cigarette électronique" dans les lieux publics. À l'image de la loi Evin interdisant la véritable cigarette dans les endroits dits "conviviaux", Marisol Touraine souhaite que la machine à "vapoter" ne s'installe pas dans le quotidien des Français.

Rédigé le

L'e-cigarette bientôt bannie des lieux publics ?
L'e-cigarette bientôt abolie dans les lieux publics ?

En choisissant la cigarette électronique, beaucoup ont cru pouvoir échapper à l'interdiction de fumer à l'intérieur… Mais c'est raté ! Le ministère de la Santé est actuellement en train de réfléchir à son futur projet de loi, présenté dans moins d'un mois, et la e-cigarette pourrait bien en faire les frais.

La populaire e-cigarette condamnée

C'est le quotidien Le Figaro qui, dans son édition du vendredi 30 mai, dévoile les deux premiers axes du futur projet de loi. Le ministère de la Santé serait ainsi en train de considérer sérieusement l'interdiction la cigarette électronique dans les lieux publics, et la possibilité pour les consommateurs de créer des "actions de groupe" pour faire pression sur les fabricants de e-cigarettes. Dans une autre mesure, l'arrivée d'emballages "neutres" pour les vraies cigarettes, dans le but de décourager les fumeurs, est également étudiée.

L'OMS appelée à trancher

La lutte contre le tabagisme cesserait-elle avec les cigarettes électroniques ? C'est ce qu'une cinquantaine d'experts internationaux en santé ont tenté de montrer hier, dans un courrier écrit à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), afin qu'elle se prononce en faveur de la e-cigarette, au lieu de la réprimander.

Ces derniers, convaincus que la cigarette électronique est sans danger pour la santé, ont incité l'OMS à "libérer le potentiel" des cigarettes électroniques et des produits du tabac sans combustion.

L'organisation a, de son côté, appelé à l'interdiction totale de toute forme de publicité et de promotion pour le tabac, responsable de la mort prématurée de six millions de personnes par an.

Le président de l'Alliance contre le tabac, Yves Bur, a quant à lui interpellé les pouvoirs publics, pour les inviter à placer la lutte contre le tabagisme sur un pied d'égalité avec le combat pour la sécurité routière.

Le projet de loi sur la santé à paraître va de pair avec le "plan national de réduction du tabagisme" que la ministre de la Santé doit remettre au président de la République, dans le cadre d'un troisième Plan Cancer lancé en février 2014. Réponse le 17 juin.

 

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus