Insolite : imprimer son fœtus en 3D

Une société américaine propose aux futurs parents d'acquérir une figurine représentant leur fœtus, réalisée à partir d'une échographie 3D. Avis aux futurs parents séduits par ce projet : comme le rappellait en 2011 le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), ce type d'échographie n'est pas sans risque pour le fœtus.  

Rédigé le

Insolite : imprimer son fœtus en 3D
Porter son enfant dans ses bras avant sa venue au monde ? (crédit : 3d-babies)

Depuis une dizaine d'année, des techniques d'imagerie permettent d'examener un fœtus en volume (3D) et d'observer ses mouvements en continu (4D).

Un couple d'américains, inspiré par cette technologie et par l'avénement des imprimantes 3D, a récemment fondé une petite entreprise proposant... de réaliser "une figurine en plastique représentant votre fœtus".

"Matérialiser le souvenir de cet examen" coûte de 200 à 600 dollars (de 150 à 440 euros environ), selon la taille d'impression désirée.

Les futurs parents peuvent choisir la couleur de la figurine, ou encore sélectionner la position dans laquelle ils souhaitent immortaliser leur foetus. Le tout est livré dans une jolie boîte en carton.

Les porteurs de ce surprenant projet collectent actuellement des fonds pour pouvoir investir dans une imprimante 3D professionelle.

Le coût d'une échographie 3D/4D varie entre 60 et 150 euros. Cet examen n'a aucun but médical : il est simplement destiné à fournir aux parents des images ou des films de leur fœtus. Il se pratique généralement entre la 15ème et 35ème semaine de grossesse dans des centres de radiologie classique ou des centres d'échographie spécialisés.

Les échographies non médicales sont à éviter

Les échographies en 3D peuvent durer jusqu'à 30 minutes et entraîner une exposition continue aux ultrasons se focalisant sur la zone du crâne et des organes génitaux.

En décembre 2011, le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) a alerté sur les risques d'exposition. Selon ses membres, "les risques d'exposition prolongée aux ultrasons ne sont pas nuls, tout particulièrement sur le cerveau et l'œil du fœtus, surtout au premier trimestre, ou si la patiente a de la température. Il a été démontré que les ultrasons produisent sur les tissus humains, un effet thermique et un effet mécanique. Ces effets dépendent de la durée, de la fréquence et de la puissance de l'exposition aux ultrasons".

En savoir plus :

Sur Allodocteurs.fr :