Infertilité masculine : quand faut-il consulter ?

Au bout de combien de temps faut-il s'inquiéter et envisager une consultation ?

Rédigé le , mis à jour le

Infertilité masculine : quand faut-il consulter ?

Les réponses avec le Dr Pierre Lévy-Soussan, psychanalyste :

"En général comme beaucoup de femmes arrêtent la pilule quand elles ont décidé d'avoir des enfants, très souvent il y a un important retard. Les gens attendent généralement un ou deux ans d'essais spontanés d'avoir des enfants, avant de consulter pour s'inquiéter de l'infertilité. Et le premier réflexe est souvent de penser que la femme est infertile. Ce n'est que depuis 20 ans que l'on met le spot aussi bien du côté de la femme que du côté de l'homme, en sachant que l'infertilité de l'homme a toujours été mal vécue. C'est un vrai tabou.

"Les hommes font des lapsus entre impuissance et infertilité. Cela fait partie des choses à élaborer pour se lancer dans les techniques de PMA. Il faut élaborer l'impact traumatique que peut avoir l'annonce d'une infertilité. Il y a énormément de progrès à faire au niveau de l'annonce de l'infertilité, de l'accompagnement psychologique. On lutte contre l'hyper technicisation de la PMA avec les moyens d'accompagnement des couples. Il y a un traumatisme à surmonter."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

* Les réponses avec le Dr Jean-Marie Kunstmann, directeur du Cecos à l'hôpital Cochin (Paris) et avec le Dr Pierre Lévy-Soussan, psychanalyste

Sponsorisé par Ligatus