Hallucinations : doit-on craindre une hospitalisation en psychiatrie ?

La présence d'hallucinations doit-elle inquiéter l'entourage ? Qui aller consulter dans ce cas ? Doit-on craindre une hospitalisation en psychiatrie ?

Rédigé le , mis à jour le

Hallucinations : doit-on craindre une hospitalisation en psychiatrie ?

Les réponses avec le Pr Christophe Lançon, psychiatre :

"Une des raisons pour lesquelles les personnes ne veulent pas trop parler des phénomènes étranges qu'elles rencontrent, c'est qu'elles pensent qu'elles vont être prises pour un fou et qu'elles vont être internées. Quand on souffre de ces phénomènes, il faut en parler. Il existe des clubs qui permettent d'en parler à des personnes qui ne sont pas forcément du milieu médical. La prise en charge médicale viendra en appui d'un certain nombre de choses. Elle n'est pas obligatoire. Elle peut être nécessaire mais elle n'est pas obligatoire. Et ce n'est pas parce que vous avez des hallucinations, que vous devez être hospitalisé. L'hospitalisation n'a pas montré d'intérêt ou d'efficacité sur les phénomènes hallucinatoires, ni dans la schizophrénie.

"Ce n'est pas parce que vous consultez un médecin à l'hôpital que vous allez être hospitalisé. Mais il est vrai que l'image de ce qui peut se passer à travers l'hospitalisation psychiatrique peut effrayer les personnes. Vous avez déjà des phénomènes anormaux que vous ressentez et quand vous arrivez dans un univers psychiatrique, c'est un univers qui est aussi un peu étrange pour chacun d'entre nous. Si vous avez déjà des difficultés personnelles et que vous vous retrouvez dans un univers étrange, vous avez encore plus de stress et vous apparaissez encore plus étrange vis-à-vis de ceux qui vous accueillent parce que vous êtes dans une situation de stress.

"Certains patients peuvent nous demander d'être hospitalisés quelque temps parce qu'ils n'en peuvent plus. Mais ce n'est pas les cas le plus fréquent."

En savoir plus sur les hallucinations

Dossier :

Questions/réponses :