Grippe aviaire : une nouvelle souche fait deux morts en Chine

Un nouveau virus de la grippe aviaire, le H7N9, fait deux morts en Chine, selon une annonce du gouvernement chinois, le 31 mars 2013. Cette souche n'avait jusque-là jamais été transmise à l'homme.

Rédigé le

Grippe aviaire : une nouvelle souche fait deux morts en Chine
Grippe aviaire : une nouvelle souche fait deux morts en Chine

D'abord une forte fièvre, puis une toux, avant de développer une pneumonie et des difficultés respiratoires. Ce sont les symptômes qu'un homme de 87 ans et un autre de 27 ans, habitant à Shanghai, ont développé avant de succomber à la grippe aviaire de souche H7N9, une quinzaine de jours après l'infection. Une femme de 35 ans dans la province de l'Anhui (Est de la Chine) est tombée malade et se trouve actuellement dans un état critique, selon le communiqué de la Commission du planning pour la santé et la famille sur son site Internet.

La grippe aviaire est une infection virale qui touche les oiseaux sauvages et domestiques. La plupart des virus aviaires ne se transmettent pas à l'homme. Toutefois, certains sous-types de virus grippaux infectant l'animal, dont le virus H5N1 est le plus commun, se sont avérés transmissibles à l'homme. La grippe aviaire a ainsi fait plus de 360 morts dans le monde depuis 2003, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La contamination par la souche H7N9 chez l'homme est en revanche une première.

Les scientifiques craignent toujours une mutation du virus qui se traduirait par une contamination d'homme à homme, et provoquerait une pandémie.

 La surveillance s'intensifie

Le trajet de l'infection est à éclaircir. Les 88 personnes en contact avec les victimes n'ont pas manifesté de pathologies inhabituelles.  "La question est de savoir si le virus va muter pour devenir plus contagieux (et se transmettre) d'homme à homme", déclare Michael O'Leary, représentant de l'OMS en Chine. Pour cela, la métropole chinoise de Shanghai décide de renforcer ses contrôles sanitaires, en demandant aux hôpitaux de surveiller particulièrement les patients souffrant d'affections respiratoires, indique le Shanghai Daily.

La Chine, une zone à haut risque

Taïwan renforce les contrôles pour les voyageurs en provenance de la Chine continentale, de Hong Kong et Macao, dont la température corporelle est mesurée à leur arrivée sur l'île.

La Chine est l'un des pays les plus vulnérables à la grippe aviaire car elle possède sur son territoire le plus grand nombre de volailles au monde, et que dans de nombreux villages, elles sont souvent au contact avec la population.


En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :