Etats-Unis : une greffe de visage au-delà des espérances

Défiguré il y a 15 ans par un coup de feu, Richard Lee Norris, peut à nouveau se balader dans la rue sans être dévisagé par les passants. 114 jours après sa spectaculaire greffe du visage, la plus importante jamais réalisée à ce jour, l'Américain, âgé de 37 ans, peut à nouveau parler, manger et sourire. Retour sur la réussite d'une opération chirurgicale hors du commun.

Rédigé le

Etats-Unis : une greffe de visage au-delà des espérances
Etats-Unis : une greffe de visage au-delà des espérances

 "Je peux maintenant m'atteler à la vie qu'on m'a rendue". C'est dans ces termes pleins d'espoir que Richard Lee Norris résume les sept mois passés depuis son opération qui lui a rendu un visage. En plus de pouvoir manger, l'Américain peut maintenant sentir son visage, se brosser les dents et se raser, autant d'activités de la vie quotidienne qu'il avait oubliées.

© University of Maryland Medical Center

En 1997, Richard Lee Norris s'était accidentellement tiré un coup de fusil de chasse en plein visage, un drame qui lui avait fait perdre son nez, ses lèvres et la motricité de la partie inférieure de son visage. Il vivait depuis reclus dans la petite ville d'Hillsville, en Virginie, se cachant derrière un masque chirurgical et ne sortant que la nuit.

Le 20 mars 2012, une équipe de chirurgien de l'université du Maryland, menée par le Dr Eduardo Rodriguez, passait plus de 36 heures au bloc opératoire pour lui offrir une nouvelle vie. Dans un premier temps, les chirurgiens ont éliminé toutes les modifications entraînées par des opérations de reconstruction faciale successives puis se sont attelés à la reconstruction en elle-même.

La prouesse technique consistait à greffer les deux mâchoires, les dents, une partie de la langue et tous les tissus du visage, du cuir chevelu à la base du cou.

Une opération réussie

114 jours après sa greffe, Richard Lee Norris interrogé par un membre de l'Université du Maryland assure : "Je vais bien. Je passe beaucoup de temps à pêcher et à jouer au golf. Je profite également de la compagnie de ma famille et de mes amis". Il ajoute : "J'ai toujours des consultations de contrôle avec différents médecins et thérapeutes pour vérifier que tout cicatrise correctement. Par ailleurs, je suis suivi par un kinésithérapeute et par un orthophoniste. J'arrive très bien à retrouver l'usage de la parole et je fais un peu plus de progrès chaque jour."

L'opération est un franc succès pour le Dr Rodriguez qui a déclaré : "Peu de temps après l'opération, Richard dépasse toutes mes attentes. On peut le féliciter pour les innombrables heures passées à travailler son élocution et la motricité des muscles du visage".

Rappelons que la première greffe de visage avait été réalisée en France en 2005 par l'équipe du Pr. Bernard Devauchelle, sur Isabelle Dinoire qui avait été mordue par son chien. Depuis la chirurgie ne cesse de se perfectionner et à ce jour a rendu un visage à une vingtaine de patients.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :