Epilation par lumière pulsée : cinq esthéticiennes condamnées

Parce qu'elles pratiquaient des épilations par lumière pulsée, cinq esthéticiennes ont été condamnées le 8 décembre à Lorient pour "exercice illégal de la médecine". Cette pratique est normalement réservée aux médecins.

Rédigé le

Epilation par lumière pulsée : cinq esthéticiennes condamnées
Epilation par lumière pulsée : cinq esthéticiennes condamnées

Accusées "d'exercice illégal de la médecine", cinq esthéticiennes bretonnes ont été poursuivies par des médecins. Le 8 décembre, le tribunal correctionnel de Lorient a rendu son verdict, les condamnant à verser un euro symbolique aux six plaignants. Leur matériel, d'un montant de 40.000 euros, a aussi été saisi.

Que valent les épilateurs à lumière pulsée à domicile ?

L'avis du Dr Lafaye : "L'épilateur à lumière pulsée vendu dans le commerce n'est pas efficace si on souhaite attaquer une épilation durable, leur puissance est très faible. Eventuellement, il pourrait être utile pour faire quelques retouches après une épilation laser… Mais attention, cet épilateur estabsolument contre-indiqué sur le visage ! Finalement, l'épilateur par lumière pulsée est une perte d'argent."

Les plaignants, cinq médecins spécialisés en esthétique, ainsi que la Fédération syndicale de médecine esthétique, reprochaient aux esthéticiennes d'effectuer des épilations par lumière pulsée, strictement réservées aux médecins. "La lumière pulsée ne peut être pratiquée que par un dermatologue ou un médecin esthétique" explique le Dr Lafaye, dermatologue à Paris. Selon un arrêté de 1962 : "tout mode d'épilation est un acte médical, sauf l'épilation à la pince ou à la cire".

Un diagnostic médical de peau nécessaire

Le recours au rayonnement "flash" émis par la lampe doit toujours être précédé d'un diagnostic médical de la peau. Certaines contre-indications peuvent survenir en cas de mélanome, de tatouage ou de forte pigmentation, pour éviter ainsi tout risque de brûlure. "Chez les peau mattes, par exemple, la lumière pulsée laisse souvent des traces de dépigmentations", explique le Dr Lafaye. Seul un médecin est en mesure de connaître ces contre-indications.

Face à cela, l'avocat des esthéticiennes, avait argué que la technique ne présentait aucun danger pour la santé humaine. "La lumière pulsée n'est pas une bonne idée, le laser alexandrite est beaucoup plus efficace", rétorque le Dr Lafaye. D'autre part, sans port de lunettes, la lumière pulsée peut endommager la rétine... Cette condamnation n'est pas une première en la matière. En mars 2014, trois instituts de beauté orléanais avaient déjà dû s'acquitter d'une amende de 2.000 euros pour avoir pratiqué illégalement cette épilation.

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus